BD : "Le voyage de Marcel Grob" ou l'honneur retrouvé d'un Malgré-nous

Mis à jour le 14/10/2018 à 09H33, publié le 13/10/2018 à 18H18
Détail de la couverture de "Le voyage de Marcel Grob"

Détail de la couverture de "Le voyage de Marcel Grob"

© Futuropolis

Le journaliste Philippe Collin et le dessinateur Sébastien Goethals publient chez Futuropolis "Le voyage de Marcel Grob". L'histoire du grand-oncle de Collin, Alsacien enrôlé contre son gré dans l'armée allemande. Le journaliste avait coupé tous les ponts avec "le SS" jusqu'à ce qu'il en apprenne la véritable histoire. Cet album est une sorte d'hommage à celui qui fut plus victime que bourreau.

C'est l'un des drames qui ont marqué l'Alsace-Moselle pendant le second conflit mondial. 134 000 jeunes gens ont été enrôlés de force dans l'armée allemande et notamment dans la sinistre Waffen-SS. Nombre d'entre eux se sont retrouvés contraints de prendre part à des exactions sanglantes (notamment à Oradour-sur-Glane). Ceux qui refusaient d'obéir aux ordres étaient alors eux-mêmes assassinés sur le champ. En cas de désertion, ils ont été nombreux à rejoindre la Suisse ou la Résistance, leurs familles étaient déportées, au mieux dans des camps de travail, au pire dans des camps de concentration.

Le grand-oncle de Philippe Collin, Marcel Grob, était l'un de ces Malgré-nous. Quand il a appris que ce proche avait été SS, le jeune homme a immédiatement coupé tous les ponts. Refusant même d'assister à ses obsèques. Apprenant sa véritable histoire, il en a conçu un sentiment d'injustice. Cette bande dessinée est une sorte de compensation, d'hommage posthume rendu à celui qui, a-t-il finalement compris, faisait davantage figure de victime que de bourreau.

Reportage : France 3 Alsace L. Schaeffer / D. Gerner / A. Ahmed

Après guerre, des procès et notamment celui de Bordeaux en 1953, ont tenté de faire la part des Alsaciens véritablement obligés "malgré eux" de participer aux massacres commis par l'armée d'occupation, de ceux, ils ont bien sûr existé, qui ont rejoint volontairement les rangs du IIIe Reich. À l'issue de ce procès qui jugeait quatorze hommes, un seul d'entre eux, engagé volontaire, a été passé par les armes. Les autres ont été relaxés.

Couverture de "Le voyage de Marcel Grob"

Couverture de "Le voyage de Marcel Grob"

© Futuropolis

Le Voyage de Marcel Grob

De philippe Collin et Sébastien Goethals
Editions Radio-France/Futuropolis
192 pages
24 euros