Après la télévision, les enquêtes de Nicolas Le Floch adaptées en bande dessinée

Mis à jour le 01/09/2018 à 16H27, publié le 01/09/2018 à 16H13
Les célèbres "enquêtes de Nicolas Le Floch" de Jean-François Parot adaptées pour la première fois en BD.

Les célèbres "enquêtes de Nicolas Le Floch" de Jean-François Parot adaptées pour la première fois en BD.

© culturebox - capture d'écran

Trois mois après la disparition de son créateur Jean-François Parot, la première adaptation en bande dessinée des enquêtes du commissaire Le Floch vient de sortir. Une adaptation fidèle de ses romans policiers se déroulant dans le Paris du 18e siècle, signée du duo Dobbs et Chaiko qui devrait séduire les fans de Le Floch et profiter du succès grandissant de la bande dessinée historique.

Mélangeant habilement fiction et réalité historique, la saga imaginée par Jean-François Parot, s’est écoulée à plus de deux millions d’exemplaires. Une série adaptée avec succès pour la télévision où le commissaire Nicolas Le Floch fait des cartons d’audience à chaque diffusion. Ne manquait plus que la bande dessinée.

C’est chose faite grâce à Dobbs qui signe le scénario de ce premier tome et au dessinateur chinois Chaiko. Les deux compères, qui ont déjà signé ensemble "François 1er" chez Glénat dans la collection "Ils ont fait l’histoire", adapte ici le premier roman de la saga de Parot : "L'Énigme des Blancs-Manteaux".  Une bande dessinée que l’écrivain attendait avec impatience, et qu'il savait fidèle à son univers. L’adaptation de Dobbs et Chaiko devrait attirer les fans de Le Floch, version littéraire comme version télé, mais aussi des nouveaux venus, adeptes de BD historiques, un genre dont les ventes ne cessent de progresser.

Reportage : E. de Pourquery / A. Fischer / S. Richardson
 

L'histoire :

Le 5 février 1761, le policier Nicolas le Floch se présente au rendez-vous urgent que lui a fixé M de Sartine, lieutenant-général de Police à Paris. Ce dernier lui demande de mener une enquête de première importance sur la disparition de son confrère, le commissaire Lardin. Lardin menait alors lui-même une enquête sur un confrère soupçonné de collusion avec les milieux du jeu et les officines clandestines. Il tentait aussi d’élucider une affaire top-secrète, dont le Floch ne saura rien. En raison de ses excellents états de service, le jeune inspecteur a carte blanche : une commission extraordinaire lui donne tout pouvoir sur les différentes autorités du Royaume ; et il peut même choisir son adjoint. Ce sera l’inspecteur Bourdeau, qui accepte cela comme un honneur. Dans un premier temps, les deux policiers vont vérifier à la morgue si, à tout hasard, le corps de Lardin ne s’y trouverait pas. Ils font chou blanc. Mais ils y croisent un médecin qu’ils comptaient justement interroger : le docteur Semacgus. Celui-ci était invité à la même réception que Lardin le soir où celui-ci a disparu. Il apporte donc son témoignage sur cette soirée, où il a vu Lardin se disputer ouvertement avec le docteur Descart. Par ailleurs, Semacgus déplore la disparition de son domestique noir, appelé Saint-Louis…

Nicolas Le Floch adapté en BD - 1 © Robinson édition

Les enquêtes de Nicolas Le Floch - Tome 1 : L'énigme des blancs-manteaux
Dobbs (Scénario), Jean-François Parot (Auteur), Chaiko Tsai (Dessinateur)
Hachette Comics – 14€95