6e tome de "Silex and the city" : Jul, le normalien "passé du côté du dessin"

Par @Culturebox
Mis à jour le 19/11/2015 à 11H52, publié le 03/09/2015 à 14H39
Jul publie le 6e tome de "Silex and the city" (Dargaud)

Jul publie le 6e tome de "Silex and the city" (Dargaud)

© BERTRAND GUAY / AFP

Il sort de Normale sup, est agrégé d'histoire, spécialisé en sinologie et publie ce vendredi... le sixième tome de "Silex and the City" (Dargaud) avant de s'atteler au scénario du prochain Lucky Luke.

"J'étais destiné à une carrière à l'Ecole française d'Extrême-Orient ou de chercheur", dit Jul, le dessinateur multi-diplômé, rencontré à Paris quelques jours avant la sortie du nouvel opus de "Silex and the city".

Le "Julien déchaîné"

Encore d'allure juvénile à 41 ans, mince, ce grand jeune homme brun explique qu'il a toujours conjugué sa passion pour le dessin et le goût des études. Il commence à fabriquer des journaux dès l'âge de 8 ans. "J'étais de patron de presse à l'âge de 8 ans, un Rupert Murdoch en culottes courtes", s'amuse-t-il. Il vend son journal "Le Julien déchaîné" à la sortie de l'école.

Après l'agrégation, en 1998, il songe à vendre quelques dessins à des journaux (Le Nouvel Obs, Lire, Charlie Hebdo, L'Humanité, Philosophie magazine...) sans avoir renoncé tout à fait à une carrière universitaire. Mais "un moment, il a fallu faire un choix. Soit, je partais à Taïwan faire du chinois classique pendant deux ans, soit j'acceptais une offre du Nouvel Obs de bosser chaque semaine", se souvient-il.

Jul fait ses classes dans le dessin de presse

"Je suis passé du côté du dessin", dit-il sans regrets. Un choix plutôt audacieux pour un jeune homme qui ne s'est formé dans aucune école de dessin. "Je fais partie de cette famille de dessinateurs qui ont appris vraiment sur le tas, au contact des autres", explique-t-il. "J'ai bossé pour la presse, des médias très différents, à faire des dessins d'actualité pendant sept ou huit ans. C'est là que j'ai fait mes classes", se souvient le créateur de la famille Dotcom.

Passer du dessin de presse à la BD ? "Je ne le sentais pas", dit Jul avec modestie. Il faudra attendre 2005 pour qu'il publie son premier album au titre provocateur: "Il faut tuer José Bové". On y voit des patrons bedonnants et fumant le cigare défiler sous une banderole "Un autre monde, ça va pas être possible" et lancer un contrat contre le leader paysan parce qu'il refuse la mise en vente d'une poupée à moustache.

L'album est tout de suite un succès. "Le titre accrochait, le regard un peu satirique sur l'actualité et l'altermondialisme était nouveau", analyse Jul. Avec "Le guide du moutard, pour survivre à neuf mois de grossesse", paru en 2007, il obtient le prix René Goscinny.

"Merci pour ce mammouth!"

La saga préhistorique "Silex and the City" débute en 2009 et Jul entre avec elle dans le club des grands dessinateurs de BD. Dans le 6e opus, intitulé "Merci pour ce mammouth!", toujours situé en 40.000 avant notre ère, Web Dotcom, "Dolto-sapiens et Fashion-victim" veut épouser Rahan de la Pétaudière, fils du patron d'EDF (Energie du feu!) qui ne se promène jamais sans "Lacoste" son crocodile apprivoisé. Problème : peut-on s'unir à "des homo-sapiens à peine bipèdes" quand "on a des gènes qui remontent à troglodyte le téméraire" ? Comme d'habitude, le trait et les textes sont désopilants.

Invité du JT de France 2, Jul explique que le "prisme préhistorique" lui permet d'aborder tous les sujets.

https://videos.francetv.fr/video/NI_487137@Culture

Fleur Pellerin et Black M dans la 4e saison de la version animée

Arte va bientôt diffuser, la quatrième saison de "Silex and the city" en dessin animé. Plusieurs personnalités prêteront leur voix à leur personnage, se réjouit Jul. Ainsi, la ministre de la Culture Fleur Pellerin, pianiste classique, interprètera le rôle de "Lémurienne Grimaud", le rappeur Black M du groupe Sexion d'Assaut sera "Black mammifère" un céphalopode du groupe "Sexion Lascaux".

En attendant, Jul travaille sur un nouveau tome de "La planète des sages", encyclopédie philosophique aussi savante que drôle. Il sera également le prochain scénariste de Lucky Luke. L'album du cow-boy qui tire plus vite que son ombre, dessiné par Achdé, est prévu pour novembre 2016.