Affluence au musée Tomi Ungerer à Strasbourg, après le décès de l’artiste

Publié le 11/02/2019 à 18H28
De nombreux alsaciens ont rendu hommage à Tomi Ungerer 

De nombreux alsaciens ont rendu hommage à Tomi Ungerer 

© Capture d'image France 3/Culturebox

Le musée Tomi Ungerer a connu, ce dimanche, un engouement sans précédent. Le public était beaucoup plus nombreux qu’à l’accoutumée pour rendre hommage à l’illustrateur et auteur alsacien, décédé dans la nuit de vendredi à samedi, à l’âge de 87 ans.

Vive émotion au Musée Tomi Ungerer, au lendemain de l’annonce de la mort de l’artiste. Les strasbourgeois se sont bousculés dans les allées, pour "retrouver" un peu de leur Tomi Ungerer.  

Reportage : G. Bertrand / A. Marie / G. Rochais

https://videos.francetv.fr/video/NI_1360005@Culture

Une pensée pour lui 

La plupart était venu chercher un souvenir. Un dessin, un texte qui leur rappelle le père des "Trois brigands". Une visite pour certain en famille. "On a plusieurs albums de Tomi Ungerer et je trouvais que c’était bien d’avoir une pensée pour lui en allant au musée", explique au micro de France 3 cette mère de famille venue avec ses enfants. Une pensée partagée par de nombreux visiteurs émus de la disparition d’un si grand artiste, à la fois écrivain, conteur, dessinateur aussi bien pour les petits que pour les grands. "C’est une manière de se rapprocher de son œuvre et d’être un peu plus en intimité avec lui", ajoute une jeune femme. Un vibrant hommage, une affluence qui ont tout de même un peu surpris la direction du musée. "C’est quelque chose à laquelle on s’attendait, mais pas de cette ampleur-là" raconte Cécile Ripoll, assistante de conservation du musée Tomi Ungerer.

Un hommage en la Cathédrale de Strasbourg  

Le musée a mis un livre d'or à la disposition du public. Tomi Ungerer sera incinéré ce mardi 12 février à Cork en Irlande, pays où l'artiste résidait et où il s'est éteint. Un hommage lui sera rendu en la Cathédrale de Strasbourg ce vendredi 15 février. Cette cérémonie respecte les dernières volontés de l’artiste alsacien, qui avait réalisé plus d’une centaine de dessins sur ce monument millénaire.