Le tableau radioactif de Philippe Moncorgé: acte fou ou geste artistique ?

Par Anne Elisabeth Philibert @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 24/10/2012 à 12H23
Philippe Moncorgé dans son atelier

Philippe Moncorgé dans son atelier

© culturebox

Dans son atelier du quartier d'Aisnay, depuis 35 ans, Philippe Moncorgé compose des œuvres avec de la terre et des minéraux. Après avoir semé la panique au tribunal de Lyon le 25 septembre en brisant un tableau contenant des substances radioactives, l'artiste engagé assume aujourd'hui les conséquences de son geste. Un acte qu'il revendique comme une performance artistique et pour lequel il devrait être jugé d'ici un an.

 

https://videos.francetv.fr/video/NI_133631@Culture

 

Depuis 35 ans, Philippe Moncorgé voue une passion à la terre et à ses minéraux. Dans son atelier du 2ème arrondissement à Lyon, il travaille des centaines de variétés de terres et de pierres recueillies dans le monde dans la composition de ses œuvres sur papier, sur toile, sur bois et directement sur les murs. Ses créations reposent sur une connaissance des pierres précieuses, pierres fines et minéraux acquise à l'Institut National de Gemmologie (ING Paris) et à l'Université de Nantes.  

Artiste engagé et croyant, Philippe Moncorgé, initiateur entre autre du "plouf économie"  a animé des ateliers dessins pour les sans domiciles fixes à Lyon puis en Mauritanie pour les enfants avec l'association "Les enfants du désert". "S'affirmer artiste c'est se mettre en danger" déclarait-il dans une interview il y a quelques années.

Mais ce sont d'autres personnes qu'il a failli mettre en danger, le 25 septembre dernier, en brisant, en pleine audience au tribunal de Lyon un tableau contenant des pigments d'autunite, un minerai très faiblement radioactif. Philippe Moncorgé n'aura finalement semé qu'une belle panique. Tribunal évacué, intervention des pompiers spécialisés dans les risques nucléaires et 48 heures de garde à vue pour l'artiste. Une simple performance artistique pour Philippe Moncorgé qui assume désormais l'entière responsabilité de son geste. Un acte pour traduire le regard de l'artiste sur notre société qui privilégie l'argent à la pensée. Avec cette “explosition”, Philippe Moncorgé entendait seulement agir pour la paix dans le monde. Pour ce "coup d'éclat" ou "coup de pub", il risque trois ans de prison.