Le réalisateur Robert Thalheim parle de ses participations à la Berlinale

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 13H39, publié le 14/02/2011 à 10H18
Le réalisateur Robert Thalheim parle de ses participations à la Berlinale

Le réalisateur Robert Thalheim parle de ses participations à la Berlinale

© Culturebox

Alors que la " Perspektive Deutsches Kino ", section consacrée au jeune cinéma allemand à la Berlinale, fête ses dix ans, le réalisateur Robert Thalheim répond à la question "Que signifie le passage d'un jeune réalisateur au Festival International du film de Berlin? 

https://videos.francetv.fr/video/NI_123563@Culture

" C'est grâce à la Berlinale que j'ai enfin pu m'appeler cinéaste ".  Voilà la question qui se pose aujourd'hui,
Robert Thalheim, né en 1974, a présenté son premier long-métrage Tout ira bien (Netto) en 2005, dans la section de la Berlinale consacrée au jeune cinéma allemand : un film tourné en l'espace de quelques semaines, avec quasiment aucun moyen et  alors même qu'il était encore au beau milieu de ses études de cinéma. Il fut récompensé par le prix " Dialogue en perspective " initié par l'Office franco-allemand pour la jeunesse (OFAJ).
Depuis, Robert Thalheim a réalisé deux autres long-métrages, dont le premier Et puis les touristes (Am Ende kommen die Touristen) a été invité à " Un Certain Regard " au Festival de Cannes 2007.

Le réalisateur vient de terminer la postproduction de son troisième long-métrage, pour la première fois sur un scénario qui n'était pas le sien, et est déjà bien lancé dans la conception du prochain film dont le tournage est prévu pour l'automne.

Dans l'interview avec " Berlinale im Dialog ", il se souvient de ses débuts, de la fascination de se retrouver tout à coup en plein milieu du buzz berlinois, d'être porté par le festival qu'il ne connaissait jusqu'à présent qu'en tant que spectateur.