Les jeunes artistes au 104 : créateurs ou "copieurs" ?

Pierre Daniel : Finistère (S. Plath), 2012. Plaques de bois, papier mâché, polystyrène, plaques d'aluminium, plâtre. 244 cm x 112 x 90. Courtesy de l'artiste.

 

64e édition de Jeune Création au 104 : l’occasion de découvrir, jusqu'au 17 novembre, les jeunes artistes et d’essayer de comprendre leurs recherches. 3000 dossiers de candidatures avant d’en retenir 56. Visite.

 Le 104 se veut un lieu de vie, en arrivant j’ai l’impression que c’est plutôt réussi. C’est visiblement le lieu de rendez-vous de toute une jeunesse et pas seulement du quartier. On y danse, on y répète, on s’admire devant de grands écrans, on y montre ses muscles ou ses jambes, on y échange, on y boit un verre, on s’y repose dans d’accueillantes chaises longues colorées. Il y a aussi une garderie, une librairie, un magasin d’objets hétéroclites et des toilettes sérieusement taguées. Je vais au sous-sol, c’est là que se déroule l’exposition «Jeune Création ». Après un rapide coup d’œil, je remarque que beaucoup de jeunes artistes utilisent des matériaux pauvres, comme si ils voulaient nous suggérer de réfléchir un instant sur la fragilité et la précarité des choses.

 Paysages en ligne et questionnement sur plexiglas

 Arnaud Lesage est français, né en 1972 et il vit entre Amiens et Paris. Il travaille sur une approche contemporaine du paysage et y rajoute un questionnement en accrochant ses photos sous la forme d’une croix ou sur la même ligne verticale. Je trouve les deux séries exposées pleines de délicatesse et de précision. C’est un travail sérieux et on sent que ce jeune homme sait déjà en grande partie où il veut aller.

Arnaud Lesage : sans titre, série Opening, 2010. Photographie, 83 cm x 60. Courtesy de l'artiste.

Arnaud Lesage : sans titre, série Opening, 2010. Photographie, 83 cm x 60. Courtesy de l'artiste.

Je ressens la même chose pour les œuvres de la photographe Aurélie Pétrel, avec Vincent Romagnat et Simon Kellokumpu. C’est un travail collectif qui est lui-même une réflexion sur les étapes de la création. Y a-t-il véritablement contributions collectives lors d’une collaboration artistique ? Comment les mécanismes de création participative se mettent-ils en place ? Face à moi, de très belles photos qui relèvent de la chorégraphie, de la photographie et du théâtre. En fait, Aurélie Pétrel se demande tout simplement : C’est quoi la photographie ?  Bonne question, mais pas facile de trouver la réponse je crois. Si le projet pourrait sembler un peu «intello», les photos peuvent amplement se suffire.

Aurélie Pétrel : Reset (Danse4, Nottingham), 2013. Photographie sur pléxi. Courtesy de l' artiste.

Aurélie Pétrel : Reset (Danse4, Nottingham), 2013. Photographie sur pléxi. Courtesy de l' artiste.

 Enigmes et trompes l’œil

 Jérémie Delhome est un obsédé des formes énigmatique qu’il répète, offrant au visiteur une multitude d' objets qui semblent flotter comme des météorites dans l’espace. Mais cela pourrait aussi bien être des pierres oubliées dans un champ. En regardant  ces formes, j’ai aussi l’impression que Delhome a voulu remonter le temps pour retourner aux sources de l'humanité. Je vois 24 dessins, tous aussi énigmatiques les uns que les autres.

Jérémie Delhome : sans titre, 2012. Encre carbone sur papier. 60 cm x 50. Courtesy de l' artiste.

Jérémie Delhome : sans titre, 2012. Encre carbone sur papier. 60 cm x 50. Courtesy de l' artiste.

Soudain, mon œil est attiré par deux grands tableaux très colorés qui, de loin, ressemblent à des tapis. L’artiste, julien des Monstiers, né en 1980, vit et travaille à Paris. Grâce à une technique très personnelle dont il ne dévoilera pas tout, il donne à ses tableaux l’aspect de tentures mais c’est aussi une réflexion sur la matière peinture que nous propose Julien des Monstiers. Malheureusement, le visuel dont je dispose ne reflète cela qu'en partie seulement puisqu'il se réfère au marbre.

Julien des Monstiers : Grand marbre, 2013. Huile sur toile sous plexiglas montée sur chassis. 100 cm x 100. Courtesy de l'artiste.

Julien des Monstiers : Grand marbre, 2013. Huile sur toile sous plexiglas montée sur chassis. 100 cm x 100. Courtesy de l'artiste.

J’observe une multitude de petits cadres de Eric East (Prix du public 2013). Ce sont des photos sur lesquelles la couleur rajoutée, vient bouleverser nos certitudes par rapport à un lieu banal et connu.

 Un destin de cendres

  Yoan Béliard, lui est fasciné par la fumée depuis l’affaire du volcan islandais. Cela lui a donné l’idée de dessiner des fumées et de sceller chaque dessin entre deux plaques de verre, puis de les proposer dans des boîtes à archive. Il veut ainsi "faire un inventaire des manifestations physiques marquant le passage d’un état à un autre" dit le dossier de presse. En tout cas, il y a beaucoup de finesse et de mélancolie dans ses œuvres. Katrin Heichel est allemande, née en 1972, elle vit et travaille à Leipzig. Elle expose une intéressante verticale composée de palettes sur fond noir. C’est la notion de bâti, d’espaces urbains en transit que veut explorer Katrin Heichel à travers sa grande huile sur toile fixée sur tout  un mur. C'est assez étonnant.

katrin Heichel : Hoeher( détail), 2012. Huile et tempera sur toile. 280 cm x 210. Courtesy de l' artiste.

katrin Heichel : Hoeher( détail), 2012. Huile et tempera sur toile. 280 cm x 210. Courtesy de l' artiste.

 Copieurs et copies

Tous ces jeunes artistes sont sérieux, travailleurs et fiers de leurs œuvres. Je trouve que pour certains, il y a comme un air de déjà vu au Palais de Tokyo...C‘est dommage, je préférerais qu’ils soient totalement eux même. Je me demande même si le 104 n’aurait pas envie de singer le Palais de Tokyo... Et pourquoi faut-il que les textes sur les cartels soient si ampoulés et si indigestes ? Mis à part ces deux réserves, j’ai trouvé cette «Jeune Création» dynamique et prometteuse, mais quand pourrais-je voir une exposition d’art contemporain un peu pointue, sans être obligé de me coltiner la visionneuse des vieux profs de géographie. Ah oui, j’aimerais bien voir ça...(:

Le CENQUATRE - PARIS : 5 rue Curial. 75019 Paris.

Exposition ouverte de 12h à 19h.

 

  • http://www.milna-sante.com/medicament-posologie/?n=l Milna

    article très instructif, l'utile est la cause du bien-être, la cause du bien.