Les têtes de mort de deux ténors, Damien Hirst et Philippe Pasqua, à la galerie Strouk

La galerie Laurent Strouk à Paris propose jusque au 23 janvier 2013 l'exposition "Skull". Elle réunit deux artistes mondialement connus de l'art contemporain, Damien Hirst et Philippe Pasqua, autour du thème de la vanité. Aujourd'hui, la tête de mort est ultra tendance dans notre société et dans l'Art.

Bien avant la fin du monde, annoncée rapidement pour le 21 décembre, après une interprétation peu scientifique d’un calendrier maya, la tête de mort a envahi l’iconographie artistique. «Mémento Mori», souviens-toi que tu mourras.

Les civilisations et les artistes en particulier ne l’ont jamais oublié. Les Romains avaient déjà inventé le squelette ironique, dont le sourire narquois avait pour but de faire réfléchir l’homme sur sa place sur terre. Aujourd’hui, il pleut des têtes de mort partout : tatouages, bijoux, vêtements, elle a envahi la rue.

Le crâne, symbole des vanités, est omniprésent dans l’art contemporain. Andy  Warhol et ses sérigraphies, Skull, Nikki de Saint-Phalle et son crâne au nez rouge, Annette Messager et son crâne en gants, Subodh Gupta et sa tête gigantesque en ustensiles de cuisine... sans oublier Picasso. Elle est vénérée dans la peinture depuis le XVe siècle. Un des principaux représentant est le peintre flamand Peter Claezs. Dans la toile Vanitas, son crâne destiné à faire réfléchir devient presque grimaçant. .

Peter Claezs: Vanitas. 1630. DR

... Et ça continue. La preuve, la galerie parisienne Strouk réunit deux artistes très connus et très côtés de l’art contemporain, Damien Hirst et Philippe Pasqua, sur ce thème. La galerie est située dans les beaux quartiers, avenue Matignon, et l’immeuble blanchâtre ressemble un peu à une mairie de province. C’est là que la mort m’attend ou plus exactement deux morts : celle très colorée de Hirst et celle beaucoup plus noire de Philippe Pasqua. Damien Hirst noie son crâne dans un tourbillon de couleurs pour souligner la fugacité de la vie.

Damien Hirst and Science LTD. DR / DCAS 2012.

J’ai l'impression que "son" crâne va exploser mais sa mort est presque belle. Faut-il y voir un message ? Une autre tête me suggère les même sentiments mais avec des couleurs un peu différentes.

Damien Hirst and Science LTD. DR / DCAS 2012.

Depuis longtemps, Damien Hirst traite du rapport entre l’Art, la vie, la maladie, la mort. Son «Love of God », une tête de mort en platine sertie de 8 601 diamants (100 millions d’euros) est mondialement connue. Avec son coté bling bling provocant, elle est bien l’expression des vanités. Contrairement à une idée reçue et fortement médiatisée, Philippe Pasqua m’a affirmé qu’il ne collectionne pas les crânes humains mais qu’il en achète beaucoup pour travailler dessus. Devant la galerie, une grande tête de mort ornée de papillons a pris place. Ce modèle de Philippe Pasqua est très connu.

Philippe Pasqua: crâne en bronze chromé. 2012. 260cm x 220.

 Mais dans cette exposition, il présente pour la première fois des vanités sur toile de grands formats (2,50m) et des dessins. Je suis frappé par le creux des yeux extrêmement "vivant" de cette toile.

Philippe Pasqua: Série" Vanités" . 2012. Huile sur toile. Philippe Pasqua / Photo Martin Delpozo.

 

Pour lui, quand il travaille il faut que ça bouge, il pratique avec de grands gestes et donne l’impression de danser tout en créant. Son atelier est encombré de montagnes de pinceaux larges qu’il a laissé sécher. Une autre tête exposée offre un joli reflet.

Philippe Pasqua: Série " Vanités ". 2012. Huile sur toile. Philippe Pasqua / Photo Martin Delpozo.

Philippe Pasqua expose aussi des photos et des crânes tatoués particulièrement impressionnants. Il mélange modernité et passé car ces têtes pourraient appartenir à une civilisation lointaine d'Amérique du Sud. Celui qui les regarde n'est pas prêt de les oublier.

Né en 1965 à Grasse, Phlippe Pasqua et ses dreadlocks est le neveu du célèbre homme politique, mais il est surtout un peintre autodidacte qui dit s'inspirer de Francis Bacon et de Lucian Freud. Il a commencé par des oeuvres inspirées du vaudou. Il a aussi peint beaucoup de gens "différents" à savoir prostituées, transsexuels et autistes. En 2010, il crée à Saint Ouen un espace regroupant à la fois un lieu d' exposition, d'expérimentation et de rencontres entre artistes : The Storage.

A la Galerie Strouk, ses têtes de mort ne rendent pas hommage aux grands peintres de vanités flamands ou espagnols. Non, elles n'ont qu'un seul but, nous inciter à vivre encore plus intensément. C'est toujours la même chose à travers les siècles : "Mémento Mori"...

Les oeuvres exposées de Damien Hirst et Philippe Pasqua en sont une nouvelle preuve. Mais attention, la tête de mort est tellement à la mode qu'on pourrait vite frôler l'overdose, même à la veille de la fin du monde... la veille ou l'avant-veille. En tout cas, Hirst et Pasqua exposeront encore ensemble à Tapei en Chine au printemps 2013.

site de la galerie

Galerie Laurent Strouk 2 avenue Montaigne. 75008 Paris
Ouvert de 10h30 à 19h du lundi au samedi.