"Reigns, Her Majesty", un jeu contre les préjugés sexistes

Par @Culturebox
Mis à jour le 22/12/2017 à 19H04, publié le 22/12/2017 à 18H51
Reigns Her Majesty © Nerial

"Reigns, Her Majesty" est un jeu sur mobile et PC écrit par une journaliste de "The Guardian" dont le but avoué est de pointer du doigt la difficulté pour une femme d'évoluer dans un monde régi par les hommes. Créé en réaction au contexte actuel des révélations sur le harcèlement et plus largement à la place de la femme, il n'en est pas moins drôle et très efficace.

Dans "Reigns, Her majesty" vous incarnez une jeune femme tout juste sortie de l'enfance qui vient de prendre pour époux un monarque et devient donc reine. Cette soudaine arrivée au pouvoir vous confronte à une horde de solliciteurs tous désireux de s'attirer vos faveurs. En tant que reine il va falloir prendre constamment des décisions qui auront un impact direct sur la durée de votre règne. Hérités de la mode Tinder, vos choix se font de façon très simple en basculant le pouce à droite ou à gauche.
Reigns Her Majesty Trailer

La vie est faite de choix, la mort aussi

Mais si jouer est aisé, survivre l'est beaucoup moins. Chaque décision que vous prenez influe sur le moral des quatre factions qui comptent dans le royaume : l'Eglise, le peuple, l'armée et les finances. Chacun cherche à tirer la couverture à lui et il faut constamment entretenir un équilibre précaire sous peine de voir son règne se terminer de façon brutale. Drôles et cocasses, les morts se succèdent, laissant à chaque fois la place à une nouvelle reine dont on espère qu'elle survivra plus longtemps.
Reigns Her Majesty Billiam © Nerial

Reine de coeur

Incarner une souveraine est l'occasion d'apprécier le côté ouvertement machiste des hommes comme le cardinal qui juge bon de préciser : "évitez de fâcher l'Eglise, nous n'aimons guère les femmes autoritaires". Difficile de s'empêcher de réagir vertement devant tant d'outrecuidance. Hélas, se rebeller conduit invariablement à une fin tragique et la voie royale nous pousse souvent à accepter des décisions injustes ou totalement à l'encontre de nos propres convictions. Ce "vie ma vie" de reine permet de mettre en évidence clairement les actes de harcelement et leurs effets pervers.
Reigns Her Majesty Mobile © Nerial

Faim de règne

Ce jeu, en français, est la suite de "Reigns", sorti l'année dernière, qui a réussi à atteindre les 2 millions de téléchargements. Situé dans une époque mi médiévale mi renaissance, son petit frère inaugure quelques nouveautés dont des objets qui peuvent interagir avec divers personnages et ouvrent des trames particulières. Facile à prendre en main et doté d'un humour noir très efficace, on se laisse vite prendre à ce jeu de pouvoir aux choix incertains. L'exercice de la royauté est délicat mais grisant et sa corruption nous guette à chaque tournant de l'existence. Une application drôle et ludique qui trouve un écho certain dans l'actualité liée au harcèlement des femmes.