Jeux vidéo. "La Terre du Milieu : L'ombre de la guerre" ou Tolkien côté obscur

Par @Culturebox
Publié le 23/10/2017 à 17H03
La Terre du Milieu L'Ombre de la Guerre © Warner Bros Games

"La Terre du Milieu : L'ombre de la guerre" sorti ce mois-ci nous entraîne a nouveau dans l'oeuvre de Tolkien avec une suite qui veut corriger les défauts du premier épisode et confirmer un système de jeu innovant. Étonnement, les orcs sauvages et corrompus vont s'avérer être cette fois des adversaires coriaces mais aussi des amis fidèles.

Jouer dans l'univers de Tolkien est toujours délicat. L'Histoire est écrite, connue et surveillée par un grand nombre de fans pas toujours très tolérants. Difficile donc de s'insérer dans ce petit monde sans froisser quelques susceptibilités. Les gardiens de la tradition risquent donc de faire souffrir leurs cordes vocales en criant au blasphème mais ceux qui attendent d'un univers qu'il vive et se renouvelle seront sans doute curieux de découvrir cette nouvelle page de la Terre du Milieu.

Un anneau pour les gouverner tous

Le jeu fait suite à l'Ombre du Mordor, sorti en 2014. Son aventure se situe chronologiquement entre le "Hobbit" et le "Seigneur des Anneaux". On y retrouve Talion, un rodeur de la Porte Noire devenu immortel après sa mort (eh oui !) et sa rencontre fusionnelle avec le fantôme de l'elfe Celebrimbor. Ce dernier n'est autre que le forgeron des anneaux de pouvoir qui sont au centre de l'histoire de Tolkien. Le récit débute justement par la création d'un nouvel anneau qui doit permettre de contrecarrer les noirs desseins de Sauron. Hélas, à peine tiédi, le bijou est sournoisement subtilisé par Arachnée, l'araignée géante qui empoisonne Frodon dans le "Seigneur des Anneaux". A la différence du livre où elle n'a d’autres soucis que de se nourrir, l'arthropode a ici des velléités d'ascension sociale et le pouvoir bien pratique de se transformer en vamp sexy ce qui rend sa compagnie beaucoup plus agréable. .
La Terre du Milieu L'Ombre de la Guerre Citadelle © Warner Bros Games
L'adepte de Tolkien aura l'occasion de reconnaitre et de croiser, entre autre, Isildur, Golum, un Balrog et les Nazguls au grand complet. Il est également possible de dominer et chevaucher des créatures nouvelles comme les drake, des dragons rapides et dévastateurs. Le Mordor est plus vaste, plus détaillé et plus peuplé que lors du premier épisode. Talion peut désormais être personnalisé grâce à de nouvelles compétences à débloquer et son équipement peut être amélioré au fil du temps. L'histoire aussi s'est étoffée. Pleine de rebondissements elle donne envie de pousser plus loin et de s'enfoncer toujours davantage dans ces terres désolées. Mais le problème, justement, c'est d'arriver à progresser à travers ce pays peuplé de créatures monstrueuses et d'orcs belliqueux.
Gameplay

Mais non mais non, le Mordor n'est pas mort

Critiqué pour sa répétitivité, l'Ombre du Mordor avait cependant été salué pour son système de jeu innovant : le Nemesis : Une sorte d'organigramme de l'armée de Sauron en constante évolution qui donne une impression de vie et d'autonomie aux ennemis. Les développeurs de Monolith production ont beaucoup travaillé pour peaufiner l'idée et ont réussi à créer un écosystème vraiment convaincant. Les orcs sont pleins d'humour, ont de la personnalité; il y a les froussards, les vantards, les rigolards et même un poète qui ne déclame que des vers. Quand l'un d'entre eux parvient à vous abattre, il est aussitôt promu capitaine et se fait un plaisir de vous chambrer à la première occasion. Mais la vie n'est pas toujours rose au Mordor où les orcs boivent, se chamaillent, chassent et s'entretuent à la moindre occasion.
La Terre du Milieu L'Ombre de la Guerre A l'assaut © Warner Bros Games

La ruée vers l'orc

Pour progresser, il faut dominer des capitaines orcs afin qu'ils viennent renforcer votre armée. Contrairement à la piétaille, Ils sont particulièrement dangereux et il est nécessaire d'enquêter sur eux pour connaitre leurs faiblesses et parvenir à les terrasser. Une fois recrutés, ces derniers servent de garde du corps, de chef de guerre ou d'espions qui viendront trahir le boss lors des conquêtes de citadelles. Une bonne partie du plaisir du jeu vient de ces affrontements avec les capitaines orcs car ils sont le fruit de nos rencontres et de nos échecs mais aussi de leur personnalité. Un plan bien préparé peut tourner au désastre quand un ennemi personnel vient se joindre à la fête sous prétexte qu'il en avait marre de vous attendre. 

"La Terre du Milieu : l'Ombre de la guerre" mélange habilement jeu de rôle, de combat, d'infiltration et de stratégie dans un vaste monde où la vie est très bien simulée. Une histoire passionnante et enlevée côtoie un système de jeu réussi d'où se dégage l'impression que chaque action est unique. Des quêtes annexes permettent d'en apprendre plus sur l'histoire de l'anneau unique et un système de combat en ligne voit s'affronter des joueurs qui tentent de prendre d'assaut leurs forteresses respectives. Que vous soyez attirés par l'univers de Tolkien ou par le plaisir de découvrir le monde méconnu des orcs, sachez qu'il vous faudra de longues heures de lutte acharnée pour venir à bout de ce titre extrêmement dense.