Gamescom 2018 : cinq jeux pour tous les goûts

Mis à jour le 23/08/2018 à 20H12, publié le 23/08/2018 à 14H55
Ori 2 © Moon Studios

La Gamescom de Cologne, qui a ouvert ses portes au public le 22 août, est l'un des principaux salons du jeu vidéo dans le monde. Pour les éditeurs, c'est le moment de confirmer les promesses faites au salon E3 en juin avec de premières versions jouables de leurs productions. Parmi celles-ci, cinq jeux sortent du lot à leur manière, charmant les joueurs les plus passionnés ou les plus occasionnels.

Sekiro : Shadows Die Twice
les grappins de la colère
Les Japonais du studio From Software avaient surpris tout le monde en annonçant leur collaboration avec le géant américain Activision. Il faut dire que le studio auteur des jeux "Dark Souls" connu pour leur esthétique soignée et leur terrible exigence, semblait mal se marier avec l'éditeur des très grand public "Call of Duty". Pourtant, "Sekiro : Shadows Die Twice" met tout le monde d'accord avec ses premières minutes jouables à la Gamescom. Dans la peau d'un samourai en quête de vengeance, dont un bras a été remplacé par un grappin magique, on saute, virevolte et plane à travers un Japon médiéval-fantastique de toute beauté. Sans surprise, il a été élu meilleur jeu d'action de cette Gamescom.

Cyberpunk 2077
sentiments contraires
Il s'agissait sans doute de l'un des jeux les plus attendus cette année. Développé par les Polonais de CD Projekt Red, "Cyberpunk 2077" est un jeu de rôle mettant en scène un personnage (masculin ou féminin, au choix) dans une mégalopole tentaculaire baptisée Night City. Si le studio s'est limité à une présentation du gameplay, sans laisser les visiteurs jouer eux-mêmes, force est de reconnaître que le perfectionnisme dans la construction des ambiances et des décors paie : aucune ville virtuelle n'a jamais semblé aussi vivante et oppressante que Night City, avec ses trafiquants, ses bas-fonds et le sombre futur de science-fiction que proposent les auteurs. Une compétence évidente, qui n'efface pourtant pas totalement les questions soulevées depuis plusieurs mois sur les conditions de travail et la culture d'entreprise au sein du studio.

Ori and the Will of the Wisps
un peu de douceur ?
En 2015, Moon Studios avait sorti "Ori and the Blind Forest", un conte interactif en deux dimensions et plein de poésie. Avec "Ori and the Will of the Wisps", le studio propose, sous l'égide de Microsoft, une suite à l'histoire de ce petit animal blanc et attachant. Petit mais courageux, Ori devra traverser des environnements naturels tantôt enchanteurs, tantôt effrayants. Nouveauté de ce jeu de plateforme, un mode multijoueur, qui proposera aux participants de finir un niveau le plus vite possible.

Life Is Strange 2
émouvant road-trip
Il y a trois ans, le studio français Dontnod livrait, avec "Life Is Strange", le récit touchant et fantastique de deux adolescentes, Max et Chloé, dans le village côtier d'Arcadia Bay. Enigmes, pouvoirs mystérieux et dangers étaient au rendez-vous de cette aventure qui avait tout du film interactif, émotions incluses. Dans ce deuxième opus, on retrouve deux frères, Sean et Daniel Diaz (16 et 9 ans), vivant dans la banlieue de Seattle. Frappés à la fois par un drame et par l'irruption du paranormal, les deux jeunes garçons sont jetés sur les routes américaines dans ce jeu qui sortira sous forme d'épisodes à partir de fin septembre.

Farming Simulator 19
qu'est-ce qu'on sème !
On n'a pas toujours le temps ou la disponibilité de se lancer dans mille aventures en rentrant du bureau. Les Suisses de Giants Software l'ont bien compris. Depuis déjà dix ans, ils proposent des jeux de simulation agricole réalistes et étonnament relaxants. Pas de grand méchant prêt à détruire l'univers, pas d'ennemis à abattre ni d'armes apocalyptiques : ici, l'enjeu est de s'assurer que nos bêtes restent en bonne santé, que les cultures poussent, et que le produit de la ferme soit vendu à bon prix pour acheter un nouveau tracteur. Certes, la bonhommie de la simulation a de quoi trancher avec les traditionnels jeux bourrés d'action qui remplissent les étagères de nos magasins virtuels. Mais c'est peut-être justement la force des "Farming Simulator", qui trouvent systématiquement leur public à chaque nouvel épisode. Et, petite nouveauté, dans le prochain, vous pourrez parcourir vos terres à cheval !