Anne Wiazemsky, Nathalie Léger; Valérie Szmigielski et Cédric Orain, D. Lescot, M. de Kerangal; Charles Berling #443

Mis à jour le 24/10/2018 à 19H25, publié le 21/10/2018 à 18H15

Jean-Luc Godard fascine une jeune femme de 19 ans. Barbara Loden et "Wanda" s'imposent à une écrivaine. "La Compagnie de l'Oiseau-Mouche" s'empare des textes de Valère Novarina pour en faire corps. Un metteur en scène questionne l'argent et l'escroquerie. Une romancière est bercée par les mots du "Transsibérien". Un comédien cherche sa chanson... Réjouissant, métis, radical: Des mots de minuit!

  • Des mots de minuit
    #443 du 1er février 2012
Avec 
-  Anne Wiazemsky (1947-2017), comédienne, réalisatrice et  Nathalie Léger, écrivaine
-  Valérie Szmigielski, comédienne et Cédric Orain, metteur en scène;
   Maylis de Kerangal, romancière, David Lescot, dramaturge... 
et
Charles Berling pour la musique...
 

INCERTAIN REGARD :

Anne Wiazemsky auteure d'Une année studieuse (Gallimard). Elle évoque le lien entre fiction et réel dans sa vie avec Jean-Luc Godard, son travail de reconstitution de mémoire à travers les témoignages et un journal pour son autobiographie, la description du cinéaste sous un nouveau jour. Elle reprend les termes de Pascal Quignard et évoque "les solidarités mystérieuses" afin de qualifier les liens entre le sujet d'un livre et son auteur.

J'avais à peine 19 ans et Jean-Luc en avait 17 de plus mais ce n'est pas grave, ça n'a pas d'importance. Quelqu'un m'avait dit: les gens que j'aime ont mon âge. Je le pense toujours.

Anne Wiazemsky. Des mots de minuit, 2012
Anne Wiazemsky #443

© France 2 - Des mots de minuit

 

Nathalie Léger (directrice adjointe en 2012 de L'IMEC, l'Institut Mémoires de l'édition contemporaine). Elle signe Supplément à la vie de Barbara Loden (P.O.L). Elle décrit son attachement en tant que spectatrice au long métrage Wanda de Barbara Loden, son envie de le prolonger dans un roman. Elle explique la notion de consentement forcé et de contrainte ressentie par Wanda, protagoniste du film. La relation de "coïncidence définitive "entre un sujet et son auteur est le propre de la fiction et son travail est de la questionner. De même, la relation d'une actrice à son personnage, son jeu, interroge la notion d'art, véritable parallélisme à la question de l'interprétation chez l'écrivain qui lui sonde le mystère de l'écriture. Nathalie Léger définit ce travail de construction comme élaboration d'un élément d'architecture, source de plaisir.

Quand j'ai vu ce film écrit, réalisé et interprété par Barbara Loden, il s'est imposé à la spctatrice que j'étais. Et, comme tous les gens qui ont vu Wanda, j'ai été attrapée, fascinée par cette œuvre unique, par ces images, ce récit que j'avais nécessité de prolonger par l'écriture...

Nathalie Léger. Des mots de minuit, 2012.
Nathalie Léger #443

© France 2 - Des mots de minuit

 

CONVERSATION :

Valérie Szmigielski, comédienne de La compagnie de l'Oiseau-mouche dans la pièce Sortir du corps, imaginée à partir d'un montage de textes de Valère Novarina. Elle parle de ses débuts de comédienne, de l'impact de la pièce Bintou de Koffi Kwahulé sur sa vie, du travail sur les mots de Novarina. Elle commente le travail du photographe Denis Darzacq sur le handicap et le mouvement.

Valérie Szmigielski #443

© France 2 - Des mots de minuit

 

Cédric Orain, metteur en scène, évoque sa rencontre avec La compagnie de l'Oiseau-mouche, le travail de préparation pour la pièce Sortir du corps.

Cédric Orain  #443 2 © France 2 - Des mots de minuit

 

David Lescot, metteur en scène, présente sa pièce Le système de Ponzi, explique sa relation et son intérêt pour l'histoire contemporaine (Affaire Madoff). Puis, il commente son spectacle intimiste La commission centrale de l'enfance et parle de la transmission vécue avec son père, l'acteur Jean Lescot.  

David Lescot #443

© France 2 - Des mots de minuit

 

Maylis de Kerangal évoque la genèse de son livre Tangente vers l'est, l'aspect documentaire du roman, la rencontre avec ses protagonistes sur la ligne du Transsibérien qui aligne 900 gares. Elle explique l'importance de l'oralité pour "fixer" son travail, les liens entre mémoire et instant présent, son goût pour Vanya, 42ème rue de Louis Malle. 

Maylis de Kerangal # 197

 


MUSIQUE :

Charles Berling pour un 1er album: Jeune chanteur ...

Charles Berling #443

© France 2 -Des mots de minuit

Des mots de minuit #443 

Réalisation: Nicolas Druet 
Rédaction en chef: Rémy Roche
Journaliste: Sophie Joubert
Production: Thérèse Lombard et Philippe Lefait 
©  France 2 Desmotsdeminuit.fr

 


 nous écrire, s'abonner à la newsletter: desmotsdeminuit@francetv.fr
 La page facebook desmotsdeminuit.fr Abonnez-vous pour être alerté de toutes les nouvelles