Denis Podalydès et Michel Féher: boulimie de scène et idendité française. "Des mots, l'été..." Emission 349. 2009.

Philippe Lefait
Par @desmotsdeminuit
Mis à jour le 30/07/2014 à 16H23, publié le 24/07/2014 à 20H00
émission 4 été

"des mots, l'été..." Ces quelques semaines sont, pour nous, une occasion de penser et de concevoir une "bibliothèque idéale". De vous proposer quelques-unes des émissions qui ont jalonné vingt d'un magazine culturel exigeant qui s'est d'abord appelé "Le cercle de minuit". Cet appel à la mémoire... parce que nous pensons que le numérique n'est pas seulement cette immédiateté...

Deux façons de se positionner dans la vie. A l'un, le comédien, la pratique assidue des scènes, des théâtres et des textes. A l'autre, le philosophe, une approche toujours argumentée qui autorise le regard critique sur les politiques étriquées. Pour les deux, un féroce désir de substance dans un monde hystérisé par sa pratique de la consommation et ses replis identitaires.
Nous étions en 2009. Nicolas Sarkozy était président de la République... L'identité française avait alors un ministère dénoncé par l'essayiste Michel Féher qui assure la direction éditoriale d'un essai littéraire collectif  (Cette France là).

https://videos.francetv.fr/video/NI_150161@Culture

Le sociétaire de la Comédie Française, Denis PODALYDES avait lui, ce 10 juin 2009, un rôle dans la pièce de théâtre intitulée "La grande magie" de Eduardo de Filippo mise en scène par Dan Jemmett, un livre (Voix off. Traits et Portraits)  et un rôle dans le film de Jean-Paul Lilienfeld (La journée de la jupe). Une omniprésence qui va bien à son appétit de textes et d'interventions. Tout dernièrement, on l'a dit très influent dans la désignation du nouvel administrateur de la maison dont il est l'un des piliers.
A leur côté la photographe Giorgia FIORIO pour son album Le don. Elle a photographié partout dans le monde les rituels religieux et les cérémonies du recueillement. Célestin MONGA est essayiste. Dans Nihilisme et négritude, il interroge les visions africaines de l'art de vivre au travers d'histoires qui illustrent diverses formes du refus radical et lui permettent d'esquisser l'hypothèse d'une éthique du mal.

Et musique sur dmdm avec Melody GARDOT....

La page facebook des mots de minuit, une suite…  Abonnez-vous pour être alerté de toutes les nouvelles publications.
@DesMotsDeMinuit