Des mots: Le romancier Angel Wagenstein, l'économiste Éric Maurin. Musique: Katie Melua, François Chaplin, Ela Clarvil

Philippe Lefait
Par @desmotsdeminuit
Mis à jour le 14/01/2018 à 19H56, publié le 14/01/2018 à 18H00

Quand il s'agit d'écrire sur les paradoxes de l'Histoire ou de décrire ceux de la société française: Le romancier juif bulgare raconte le destin des victimes des nazis du ghetto de Shanghai bombardé par l'aviation américaine au sortir de la guerre. L'économiste décrit lui les conséquences sociales et politiques d'une société de l'entre-soi dans laquelle s'évapore la mixité sociale ...

Des Mots De Minuit : émission n° 184 du 24 novembre 2004.
Réalisation: Jean-François Gauthier
Rédaction en chef : Rémy Roche
Production: Thérèse Lombard et Philippe Lefait
© desmotsdeminuit.fr/France2 
  •  
  • MANIÈRES DE VOIR :
  • Je suis bulgare. Juif bulgare, c'est plus correct. J'ai passé ma petite enfance en France, en exil politique avec mon père. J'aime la Bulgarie. je voyage beaucoup mais j'y reviens toujours, comme les éléphants! Je reviens là où je suis né. C'est là qu'est ma femme. J'ai toujours été engagé dans la lutte pour l'humanité, la paix, contre le fascisme. Mes livres ne sont pas des livres juifs. Ce sont des livres sur le destin des Juifs. Je pourrais écrire de la même façon des livres sur le destin des Gitans, avec tout mon cœur!

    Angel Wagenstein. DMDM, 2004. 
  • DMDM #184 Angel Wagenstein © DMDM/France 2
    Angel Wagenstein, le cinéaste et écrivain bulgare, à propos de son roman -dernier texte d'une trilogie consacrée aux Juifs d'Europe de l'Est- "Adieu Shanghai" (Édition L'Esprit des péninsules), qui relate le sort du ghetto juif de cette ville pendant la Seconde Guerre mondiale. Sous contrôle japonais, elle accueillit 20 000 Juifs allemands et autrichiens dont de nombreux intellectuels à partir de 1938. La discussion est aussi l'occasion de revenir sur son parcours de cinéaste et les thèmes qui sous-tendent son oeuvre, sur son engagement contre le fascisme. 

L'un des paradoxes de la démocratisation, c'est le fait que l'égalité des droits, pour l'accès à l'enseignement supérieur par exemple a généré une mobilisation plus complète, plus totale des ressources des familles d'ouvriers mais aussi de cadres dans la concurrence scolaire. À l'arrivée, le résultat est le même. il y a une souffrance psychique -"paradoxe démocratique"- dans le constat que désormais, à l'issue de cette compétition scolaire, les classements sont toujours aussi inégaux alors qu'ils sont donnés comme la conséquence d'une compétition présentée comme égale pour tous... La question centrale des politiques, confrontés à cette reproduction sociale qui engendre une abstention électorale de plus en plus importante est celle de la pérennité de l'émergence du collectif.

Éric Maurin. DMDM, 2004.
  • DMDM #184 Éric Maurin © DMDM/France 2
    L'économiste Éric Maurin publie "Le ghetto français : enquête sur le séparatisme social" (Seuil) : une analyse de la structuration des inégalités sociales en France à partir notamment de l'étude du séparatisme des classes supérieures. 
  • "Le problème de la ségrégation urbaine en France ne se limite pas à quelques centaines de quartiers dévastés par l’échec et la pauvreté. Ceux-ci ne sont que la conséquence la plus visible de tensions séparatistes qui traversent toute la société, à commencer par ses élites. À ce jeu, ce ne sont pas seulement des ouvriers qui fuient des chômeurs immigrés, mais aussi les salariés les plus aisés qui fuient les classes moyennes supérieures, les classes moyennes supérieures qui évitent les professions intermédiaires, les professions intermédiaires qui refusent de se mélanger avec les employés, etc. Le phénomène est d’autant plus préoccupant qu’en enfermant le présent, les fractures territoriales verrouillent aussi l’avenir des individus et les assignent à des destins sociaux écrits d’avance... " © LA REPUBLIQUE DES IDEES.
  •  
  • ACTUALITÉ CULTURELLE :
  • avec
  • - La critique d'art Élisabeth Couturier, auteure de "L'art contemporain mode d'emploi" (Filipacchi).
  •   et 
  • - Minh Tran Huy, critique au Magazine Littéraire : "Poétique de l'égorgeur" de Philippe Ségur (Buchet-Chastel) 
  •  
  • MUSIQUE :
  • Katie Melua, chanteuse, compositrice et musicienne britannique d'origine géorgienne pour  "The closest thing to crazy"
  • DMDM #184 Katie Melua © DMDM/France 2
  •  
  • François Chaplin interprète "Poissons d'or" de Claude Debussy.
  • DMDM #184 François Chaplin © DMDM/France 2
  • `
  • Ela Clarvil (salariée de France 2, "doublure lumière") : "C'est ma chanson" (paroles de Pierre Delanoé et musique de Charles Chaplin). Elle chante dans un concert donné à Joinville le Pont dont les recettes iront aux personnes âgées de la ville.
  • DMDM #184 Ela Clarvil © DMDM/France 2


    Accès à la vidéothèque... 

 DMDM, L'Émission... 

 nous écrire, s'abonner à la newsletter: desmotsdeminuit@francetv.fr

► La page facebook desmotsdeminuit.fr Abonnez-vous pour être alerté de toutes les nouvelles publications.

 
► @desmotsdeminuit  

CI-DESSOUS QUELQUES ÉMISSIONS QUI REPRENNENT LES QUESTIONS SOCIALES ...