Tout ce que dit le mouton, ébauche éthologique: "Une bergère contre vents et marées" #54

Par @Culturebox
Mis à jour le 12/04/2018 à 22H00, publié le 06/04/2018 à 20H35
La bergère Des mots de minuit #55 © Stéphanie Maubé

Les émotions du mouton sont un sujet opaque. Aucun traducteur automatique n’est encore au point, mais un dictionnaire d’interprétation serait en cours de rédaction …

Vacances moutonnières 

En avril, la pousse de l’herbe prend son envol et devient exponentielle.
C’est le moment où certains éleveurs envoient en résidence estivale leur moutonnes sur des zones éloignées de la ferme. Il peut s’agir de l’éco-pâturage de sites naturels, de l’entretien d’espaces publics pour éviter de tondre, ou encore d’exposition dans un beau lieu chargé d’histoire.
Je participe à deux collaborations de ce type, en envoyant une délégation de mes brebis avranchines dans deux châteaux qui se visitent. Avec les gestionnaires, nous sommes partis du principe que la mission de conservation et d’exposition ne se résumait pas à  de l'immobilier, mais qu'elle devait inclure le patrimoine vivant.
Pour qu’elle soit fructueuse, la collaboration repose sur une grande confiance, car l’éleveur confie non seulement des animaux vivants auquel il est attaché, mais aussi l’outil de travail qui le fait vivre. Il sera loin et pas forcément réactif en fonction de la distance. Le gestionnaire est son "œil" afin de surveiller les animaux, prévenir les accidents ou la mortalité, et l’alerter.
L’enjeu: trouver l’équilibre entre observation attentive et dramatisation inutile. Pour y parvenir, le petit guide d’interprétation ci-après peut contribuer à faire la part des choses entre un animal à l’agonie et un qui a juste trop mangé. Un exercice subtil.
La bergère Des mots de minuit #54 1

© Stéphanie Maubé

Le mouton a l’air mort dans son sommeil

Il est allongé sur le flanc comme un chien qui dort près d’un feu de cheminée. Sa panse est gonflée et immobile. Approchez-vous: s’il a les yeux fermés et bondit de frayeur en vous entendant, c’est qu’il dormait gentiment. S’il a les yeux ouverts, voire s’il n’en a plus car ils ont été gobés par les corbeaux, et si la panse est bleue, c’est qu’il est mort. Dans ce cas, appelez l’éleveur (ou directement l’équarrissage)

 
Le mouton isolé                                                          

Très mauvais signe!
Dans le meilleur des cas, il s’agit d’un rebelle aux velléités indépendantistes qui va pourrir l’esprit de groupe en prônant la libération de l’individu. Chez le ruminant, une faille dans l’instinct grégaire s’assimile à une pathologie abrutissante pour l’éleveur, qui passera plus de temps à remettre l’insoumis dans le droit chemin (et dans le bon enclos) qu’à s’occuper de l’ensemble du collectif bien synchronisé.
Dans le pire des cas, c’est un individu qui s’isole pour rendre son dernier souffle, après avoir mobilisé ses ultimes forces à faire semblant d’aller bien. Ce trait de caractère est déstabilisant. Comment leur faire comprendre que lorsque ça ne va pas, il faut envoyer une fusée de détresse pour se faire aider?
Le diagnostic: il est très rapide. Si le mouton meurt, c’est qu’il était en fin de course. S’il est toujours vivant, c’est un rebelle indépendantiste. Mangez le vite.

 
Le mouton est coincé sur le dos

Dans la lignée des tortues, scarabées ou nourrissons, un mouton sur le dos peut difficilement se remettre seul d’aplomb. Sa morphologie raide et ses articulations inversées réduisent sa souplesse. Après un petit somme, si sa panse l’a déséquilibré et qu’il a mal géré son coup de rein, il reste allongé sur le dos avec les pattes en l’air. L’étouffement des poumons sous le poids de sa panse est la première cause de mortalité. Ce qui peut le sauver: le stress booste son évacuation intestinale. Vidé en quelques heures, le ventre se dégonfle, le diamètre de l’animal aussi, et il parvient parfois à basculer pour se remettre sur pattes. Si vous en voyez un sur le dos, foncez le rouler dans le bon sens et maintenez-le quelques minutes debout le temps que ses organes se calent correctement, comme dans Tétris. Un glougloutement indique que tout retrouve sa place à l’intérieur.

La bergère Des mots de minuit #54 2

© Stéphanie Maubé

Les oreilles à 8 heures 20                                                                                             

On dispose de peu d’indices pour analyser les émotions exprimées par le mouton, mais les oreilles sont une bonne piste. Un animal bien dans ses baskets positionne ses oreilles à l’horizontale, à 9h15. A 10h10, il est en alerte, le cou dressé, aux aguets: bruit de granulés ou approche d’un prédateur.
A 8h20, c’est un début de dépression. Comment agir? Lui prendre la température par voie rectale et quel que soit le résultat, lui faire une piqûre d’antibiotique avec le flacon que avez sous la main. Vous pouvez ensuite vous rendre chez le vétérinaire qui vous conseillera une autre marque de médicament, avant de reconnaître que le vôtre est peut-être le bon aussi. Face à l’être mutique et mystérieux qu’est le mouton, on est tous un peu démunis.
Si vous êtes de sexe féminin, implorez Sainte-Geneviève, elle protège les bergères. Si vous êtes un homme, évoquez Saint-Loup de Troyes (un saint qui avait de l’humour?)

Les crottes créatives

Après les oreilles, c’est le meilleur outil dont nous disposons pour analyser ce qui se passe dans le mouton. Suivez l’évolution de leur couleur, forme, texture, brillance, récurrence et fessier d’origine. Ne lésinez pas sur les qualificatifs pour être vraiment précis. Et s’il y a des morceaux dedans (de céréales, de ver, de caillots…), réjouissez-vous, c’est du bonus pour affiner le diagnostic! 

La bergère Des mots de minuit #54 3

© Stéphanie Maubé

La laine mal épluchée                                                 

L’effet manque clairement d’élégance: des plaques de laine se détachent en traînant derrière le mouton ou en s’accrochant aux buissons. Il semble s’être affublé d’un vieux boa mité, dégotté dans une friperie. Le premier réflexe est de paniquer: mon dieu, il a la gale! C’est très rare. Si la peau est saine et rose, c’est le plus souvent un petit passage de faiblesse. La sortie d’hiver est une période difficile pour les animaux, ils peuvent être déminéralisés et perdre temporairement leur pilosité.
Que faire pour éviter le striptease intégral? Remettre la toison sur le dos n’est pas efficace, même avec du scotch double-face ou des pinces à cheveux. On peut appeler le tondeur pour qu’il harmonise tout le monde à blanc, et en attendant, on peut éplucher le mouton punk pour lui donner une forme de sobriété plus classique.

La grève de la faim                                                     

Dans son emploi du temps habituel, le mouton consacre 8 heures à brouter et 8 autres à ruminer. S’il arrête de manger, son oisiveté va se voir. D’autant que le ventre vide, il n’a rien à ruminer. Un mouton inoccupé 16 heures par jour se remarquera donc aisément. Retournez-le dans tous les sens pour l’ausculter: boiterie, bobo caché sous la laine qui attire les mouches, problème de régurgitation, diarrhée gluante, mamelle trouée…  On ne s’interdit rien! D’autant que ce cornichon fera tout pour camoufler son mal. Si vous ne disposez pas du vocabulaire adéquat pour décrire l’originalité de ce que vous découvrez, procédez comme lors d’un constat d’accident: dessinez un mouton (procédez comme Saint-Exupéry, donc) et fléchez ce qui vous semble anormal. Ou instagramez l’animal avec un hashtag #cestétrange ou #bonappétit ou encore #veganfriendly si vous êtes malicieux. 

La bergère Des mots de minuit #54 4

© Stéphanie Maubé

Le mouton trop expressif

En général discret, le mouton qui s’exprime a un vrai message à faire passer. Dans le cas d’un binôme mère-enfant, si l’un des deux bêle en continu à s’en casser la voix, c’est qu’il cherche l’autre. Vérifiez qu’il n’est pas coincé sur le dos, la tête coincée dans une clôture ou noyé dans l’abreuvoir. Il peut également s’agir de gourmandise et d’appel à la croquette si le bruit de celles du chien lui rappelle ses céréales. Ou encore de jalousie et de délation si un membre du groupe s’est échappé de l’enclos et pâture une herbe qui semble bien plus verte!

Vous l’aurez compris, la joie quotidienne apportée par votre mouton éphémère peut évoluer au regard de la précision de l' interprétation de son comportement!

 

 "Une bergère contre vents et marées": tous les épisodes


► desmotsdeminuit@francetv.fr

 
page facebook desmotsdeminuit.fr Abonnez-vous pour être alerté de toutes les nouvelles publications.

► @desmotsdeminuit