Katell Quillévéré: "Un film est un souffle" Novembre 2013. Sarlat. Mot à mot...

Mis à jour le 10/09/2018 à 18H18, publié le 17/11/2013 à 00H00

Aimer passionnément un délinquant, le suivre sur "ses grands chemins", quitte (ou pas) à laisser parents et enfants. L’exigeante Katell Quillévéré réussit sur ce thème un film, "Suzanne", (son deuxième long) très juste dont l’un des partis pris de réalisation est l’ellipse.