Sarah Chiche et Jean-Pierre Léonardini: l'écrivaine et psychanalyste; le critique de L'Huma #577

Mis à jour le 24/02/2019 à 20H38, publié le 21/02/2019 à 17H40

L'amour au cœur de cette conversation. Celui de la culture auquel a droit le peuple et celui du théâtre décortiqué sous toutes ses formes qui fondent l'exigence et la liberté chez le critique dramatique; celui, essentiel, si difficile à atteindre, souvent impossible à rassasier qu'explore l'écrivaine dans ses romans ou ses essais. Celui du chanteur : "J'avais oublié que tu m'aimais tant"

Des mots de minuit, L'Émission 
#577du 21 février 2019


avec
- L'écrivaine et psychanalyste Sarah Chiche  
- Le critique Jean-Pierre Léonardini

Leurs mots de minuit sont "obombrer" et "nostalgie" ...

- Dominique A pour la musique 
Et un conseil de lecture: Les amochés de Nan Aurousseau (Buchet/Chastel))     
                                       

Conversation :

- On trouve, dans les amers de l'essayiste et de la romancière,
Bergman ou L'empire des sens, Scènes de la vie conjugale ou Nagisa Ōshima. 
Sarah Chiche est aussi cette analyste qui écrit comme
elle écoute les détresses et les ambivalences humaines.
Que ce soit dans Une histoire érotique de la psychanalyse, de la nourrice de Freud aux amants d'aujourd'hui 
ou dans son dernier livre, Les enténébrés.  
Remarquable roman où se questionne l'hérédité d'une folie maternelle 
qui fait dire à la narratrice "c'est moi sans plus personne dedans"!
Où se questionnent les amours contingentes et des vies parallèles si écartelantes.
Et c'est alors l'amour qui devient fou dans un monde qui s'effondre ... 

#577 Chiche/Léonardini © Des mots de minuit

- Quatre décennies à être toujours de sortie... Et pour cause!
Son métier est de critiquer le théâtre. S'il fallait ne poser que quelques repères,
on écrirait de Paris à Avignon, de Jean Vilar à Angélica Liddell,
de Brecht à Chéreau... de la qualité d'un texte à l'irruption des corps ou à la nudité sur scène...
Un métier et un "art" qui, écrit Jean-Pierre Léonardini, tient de "la forcerie" et du genre littéraire,
de l'exercice d'insatisfaction permanente et de la partition civique. Et pour cause!
L'exercer à L'Humanité, le quotidien communiste signe l'appartenance à une famille
et impose à tout le moins une exigence: questionner le "populaire" ou "l'élitaire pour tous";
octroie une liberté jusqu'à six pleines pages culturelles et installe une assignation: 
toujours tout dire de fond en comble ... Pas étonnant que cet essai passionné et érudit ait pour titre:
Qu'ils crèvent les critiques! (Les Solitaires Intempestifs)

Dédicaces Sarah Chiche et Jean-Pierre Léonardini

Dédicaces Sarah Chiche et Jean-Pierre Léonardini

 

MUSIQUE :

- Dominique A interprète J'avais oublié que tu m'aimais tant (de son nouvel album La fragilité ...) 

Dominique A #577



Des mots de minuit #577

Réalisation: Pascal Stelletta 
Rédaction en chef: Rémy Roche
Montage: Timothée Souillac
Coordination: Marie-Odile Régnier
Direction: Philippe Lefait
© desmotsdeminuit.fr

 Toutes les émissions ...

 La vidéothèque Des mots de minuit

► nous écrire, s'abonner à la newsletter: desmotsdeminuit@francetv.fr
► La page facebook desmotsdeminuit.fr Abonnez-vous pour être alerté de toutes les nouvelles publications.
► @desmotsdeminuit