Vidéo. Eliane de Latour, photographe: montrer la beauté des affreuses

Rémy Roche
Par @desmotsdeminuit
Mis à jour le 15/06/2017 à 18H07, publié le 08/03/2016 à 16H31

https://videos.francetv.fr/video/NI_950221@Culture

Abidjan, un ghetto d'ordures et de sexe vite fait, mal fait. Une photographe redonne beauté aux damnées de la prostitution. Des images fortes et un film "Little go girls".

Eliane de Latour est anthropologue de formation et de conviction, il n'y a qu'à regarder ses photos pour être convaincu de sa compétence et de... son art. Une définition de l'art? mettre en abîme nos certitudes.
Des années qu'elle voyage en Afrique, plus particulièrement en Côte d'Ivoire. À Abidjan elle a découvert ces ghettos d'ordures et d'exclusion peuplés de moins que rien, de prostituées low cost qui se vendent pour 1€uro.

Poulet de chair vaut plus cher que chair de femmes. Poulet c'est 4000, femme c'est 1000.

Qui se donne à ce prix-là? Des dizaines de paumées, en rupture familiale, les plus jeunes, des fugueuses qui n'ont pas 10 ans.
Eliane de Latour ne s'embarrasse pas de retenues misérabilistes, ça n'est pas la fonction de l'anthropologue. Elle veut mieux connaître et comprendre ces impures, musulmanes c'est encore pire. En les photographiant dans leur beauté que plus personne ne veut plus voir, pas même elles-mêmes, elle gagne leur confiance: voyant ses images, elles veulent toutes défiler sous son objectif, elles retrouvent une existence, une identité.
Acceptée dans leur leurs intimités, l'anthropologue-artiste découvre leur enfer. La maladie, la mort sont à l'affût. Ainsi, Ramatou, à droite sur la photo, assassinée par des complices de sorciers qui ont fait riche commerce de sa tête et de son sexe pour quelques misérables fétichistes fortunés. 
Épouvantable? Sûrement, mais Eliane de Latour ne s'y arrête pas. Sur ces propres deniers, elle finance une mission d'insertion pour quelques-unes de ces bannies qu'elle raconte dans son film Little go girls.
Son regard sur la beauté des affreuses est un cadeau qu'elle leur fait, pour nous c'est une indispensable prise de conscience, bien au-delà des ghettos d'Abidjan.

https://videos.francetv.fr/video/NI_645353@Culture



Toutes les photos parlées

 nous écrire, s'abonner à la newsletter: desmotsdeminuit@francetv.fr

► La page facebook desmotsdeminuit.fr Abonnez-vous pour être alerté de toutes les nouvelles publications.

► @desmotsdeminuit

La page facebook des mots de minuit, Abonnez-vous pour être alerté de toutes les nouvelles publications.