Vincent Peirani, accordéoniste, au parloir! Paroles et musiques #01

Mis à jour le 02/10/2018 à 16H27, publié le 22/09/2018 à 16H29

Si vous croyez que l'accordéon c'est juste bon pour le musette, c'est bête, mais vous n'avez pas bon. Pour les flonflons, c'est non. Peirani, vole ailleurs, toujours plus haut, envergure maximale. Alors quand il étire sa boîte à frissons, quelles que soient les étiquettes, c'est du tout bon, de la musique vivante. Il voulait faire de la batterie, papa a dit que ce serait l'accordéon. Merci Papa.

VINCENT PEIRANI AU RAPPORT :

Instruments: Clarinette, l'accordéon, plein vent.
Passions annexes: La composition. 
Points forts: Son sens de l'équilibre et son sens de la démesure vécus ensemble sans contradiction.
Signes particuliers: Une passion pour les rencontres, improbables ou pas.
Image corporelle: On dirait un phrare qui repère tous les bateaux qui passent au large, ou parfois, un grand oiseau des mers cherchant les courants ascendants. 
Récompenses: Victoire de la musique, Prix Django Reinhardt 2013...etc. 
Complices: Emile Parisien, Michel Portal, Richard Bona, Daniel Humair, Stromae, Roberto Alagna, Bénabar,  ...Bref, plein de gens qui ne se ressemblent pas. Un kaleidoscope de sensibilités, qu'il lie et mélange avec la beauté des échanges tendres comme alibi. 
Territoires: Du club de jazz à la grande salle de concert. 
Y'en a: Du jazz bien sûr, mais aussi du trash metal, de la musique des Balkans, du folk, du contemporain. 
Manière de marcher: Toujours sur les chemins de traverse. 
Succés: Pas attendu ni calculé, mais pourtant bien installé. 
Origines: De Gus Viseur à Led Zeppelin
Dernier disque lancé plein-ciel: Living Being 2
Prochains concerts: Le 2 octobre 2018 à la Filature à Mulhouse, le 13 au Nancy Jazz Pulsations, 8 novembre au Café de la danse à Paris, le 12 novembre à D'jazz Nevers...
Lieu et date de la rencontre: Début d'aprés-midi de septembre, un pavillon discret d'une banlieue populaire, vous savez, ces endroits où l'on peut encore faire de la musique sans avoir la police qui sonne à la porte. 
Lui, en une phrase: "Le jour où je n'aurai plus envie de rencontrer d'autres musiques, c'est que je serai devenu un gros con." 
Son obsession: Les rencontres, les découvertes, bref,ce qui le fait avancer, qui fait grandir, qui fait changer.
 

Vincent Peirani. Record. Interview. Avouez !

Vincent Peirani - Paroles et Musiques vidéo


CADEAU:

Une impro, sans nom ni titre, un instantanné de musique qui soudain baigna cet après-midi chez l'artiste d'une mélancolie lointaine et indéchiffrable. Merci Vincent. 


 Paroles et Musiques: toutes les rencontres

► nous écrire, s'abonner à la newsletter: desmotsdeminuit@francetv.fr
► La page facebook desmotsdeminuit.fr Abonnez-vous pour être alerté de toutes les nouvelles publications.
► @desmotsdeminuit