Rencontre avec Carine Bonnefoy, voyage dans une île de jazz. Paroles et musiques #16

Mis à jour le 04/03/2019 à 17H08, publié le 02/03/2019 à 17H42

"Harmonie et spatialité". C’était le titre de sa thèse et ça collerait parfaitement pour décrire le nouvel album de la compositrice, arrangeuse, cheffe d’orchestre et pianiste d’origine polynésienne Carine Bonnefoy. Un album solaire où les racines s’entendent comme une promesse et un souvenir de musique. Une vraie jubilation plein vent.

Elle m’a a accueilli chez elle, avec un petit cadeau, cette belle improvisation sur un thème de Michel Petrucciani intitulé It's a Dance

Vous avez dit Carine Bonnefoy ? 

Etat civil: Carine Bonnefoy est née à Toulon de maman polynésienne et de papa gradé français. De sa mère elle semble avoir gardé la douce assurance, et de son père, une indéniable force de volonté et un goût pour les ordonnances rangées, une qualité nécessaire pour tout bon chef d'orchestre. 
Compétences. Carine est compositrice, arrangeuse, cheffe d’orchestre, et enseignante. 
Formation: Mi-autodidacte, mi-formée à la dure. Une école de musique du var de son enfance, où l'excellent Yvan Belmondo mène son monde à la baguette sur les sentiers de la musique. 
Outil de travail: Les orchestres larges, c'est à dire des big band de jazz mais modulés avec des cordes et d'autres possibles comme des chœurs aux sonorités baroques et originales. 
Musiques: Tout les musiques du monde semblent les bienvenues dans le grand shaker de Bonnefoy. Mais bien sûr, comme un permanent fil rouge, la lumière rythmique et harmonique de la Polynésie. 
Les rencontres: Au début il y eu Gerry Mulligan, pour l'écoute éveil/révélation. Puis sur scène avec Joe Lovano, Kenny Wheeler, Michel PortalHenri Texier.... 
Production: Tomorow is today est son quatrième album. Elle aime en parler comme d'un travail qui l'a libérée et confortée dans sa place d'artiste. On y entend une grande subtilité des mélanges et des combinaisons, tant sur le plan instrumental, où elle marie des percussions polynesiennes avec un combo jazz, mais aussi harmonique avec un sens du grand espace qui emporte l'auditeur attentif. 
Lieu de la rencontre: Un pavillon ensoleillé d'une lointaine banlieue, une ville/village discréte où elle a de nombreux voisins musiciens, refugiés tout comme elle de la hausse des prix du satané mètre-carré parisien et de son bruit assourdissant. 
Remerciements speciaux à ses chats qui m'ont toléré le temps de cette interview (mais pas plus).

Carine BONNEFOY, au parloir ! 


 Paroles et Musiques: toutes les rencontres

► nous écrire, s'abonner à la newsletter: desmotsdeminuit@francetv.fr
► La page facebook desmotsdeminuit.fr Abonnez-vous pour être alerté de toutes les nouvelles publications.
► @desmotsdeminuit