Laurent de Wilde, le piano dans tous ses états, le jazz dans tous ses émois. Paroles et musiques #05

Mis à jour le 25/10/2018 à 20H34, publié le 20/10/2018 à 16H51

A première vue, il pourrait avoir l'air sage, calculateur, réservé, voire carriériste et habile. Mais dés qu'on l'entend, parler, et surtout jouer, s'efface aussitot cette image lisse et trompeuse, ce masque. Laurent de Wilde est tout le contraire. Aventurier, expérimentateur, transgressif et follement curieux. Un musicien-artiste adepte du mouvement perpetuel comme preuve de vie.

Laurent de Wilde,  AU RAPPORT :

Etat civil:
Français, mais né à Washington. Pour faire du jazz, ça aide. A fait Normale Sup. Pas sûr que cela aide.
Instruments: Piano, et tout instrument lui ressemblant. 
Passions annexes: La philosophie et la physique des sons. Plutôt nietzschéen que kantien.
Points forts: Son audace, et sa capacité à ne pas laisser sa vaste intelligence troubler son sens musical. Un désintérêt total pour les "étiquettes du jazz", ce qui le rend immédiatement trés aimable. 
Signes particuliers: Il est la seule personne que je connaisse dont l'animal préféré est la pieuvre. Si Si! 
Image corporelle: Une élégance faussement négligée qui semble venir d'une nuit trop longue, ou d'une matinée trop...matinale. Yeux trés mobiles et bienveillants. Humour de musicien trés subtil.
Complices: Liste trés trés longue... De Barney Wilen à Aldo Romano en passant par Ira Coleman ou encore, Ernest Ranglin (lorsqu'il entama sa révolution électronique, il entra dans le groupe du légendaire  père fondateur du reggae jamaïcain).
Territoires: Du club de jazz à la grande salle de concert, sans oublier les boites de nuit. 
Y'en a: Du jazz, toujours, tout le temps, même quand il invente et découvre les territoires de la musique electro. Il en fut d'ailleurs l'un des pionniers. 
Succés: Crescendo, sans cesse. Sans trou. Même si son évasion en terre "electro" lui a valu bien des reproches dans le monde des jazzmen. 
Origines: Ces première rencontres qui changent une vie. Jack DeJohnette, Billy Hart et Eddie Henderson.
Dernier disque lancé plein-ciel: “New Monk trio” entièrement dédié au génial et fantasque pianiste et compositeur Thelonious Monk. Ses compositions sont reprises et arrangées pour un trio acoustique de choc composé de Jérôme Regard à la contrebasse, Donald Kontomanou à la batterie et lui au piano
Prochains concerts: Le 9 novembre à Annecy-le-Vieux, et le 10 à Nevers.
Lieu et date de la rencontre: Début d'aprés-midi d'octobre. Dehors, plein soleil, summer in Paris. Dans son antre, un sous-sol trés "boite de nuit", décoré d'un capharnaüm trés.... musical. 
Lui, en une phrase: "Etre musicien, c'est passer en une seconde de demi-loufiat à demi-dieu

 

Laurent de Wilde, au parloir. Record. Interview. Avouez !

A samedi prochain pour une nouvelle rencontre musicale. Avec, promis, du trés trés lourd. 



 Paroles et Musiques: toutes les rencontres

► nous écrire, s'abonner à la newsletter: desmotsdeminuit@francetv.fr
► La page facebook desmotsdeminuit.fr Abonnez-vous pour être alerté de toutes les nouvelles publications.
► @desmotsdeminuit