William Parker répond à Bernard Lubat. C'est quoi la musique? Musicàlier #16

Mis à jour le 30/07/2018 à 17H27, publié le 30/07/2018 à 11H40
Musicàlier #15

Musicàlier #15

© Des mots de minuit

Il y a trois semaines, dans un texte flamboyant, le musicien Bernard Lubat répondait à la question "Qu'est-ce qu'être musicien?" Comme une suite, presque un duo, le contrebassiste-poète et militant américain William Parker, avec ses images incandescentes surgies de son expérience d'artiste, répond à une autre question, tout aussi redoutable: "Qu'est-ce que la musique?"

C'est un texte, furieux, mystique et artistique que le festival Sons d'Hiver publia en 2004, et que j'ai conservé dans mes archives, tant ce torrent de phrases me paraît capable d'éclairer de nombreux musiciens, et de nombreux poètes.
Sound Journal  de William Parker donne à voir et à comprendre le sens de l'acte musical, et, au-delà de celui-ci, le sens de l'engagement artistique. Il nous livre son expérience du monde et une partie de sa cosmogonie personnelle. Voici le premier chapitre de ce texte vital et volcanique.

MUSIC IS....

"La musique est l’arc-en-ciel sans fond qui relie les galaxies sans fin. C’est la chute d’eau qui s’écoule dans le désert, la mère, la descendance l’onguent, les pieds et les mains du vent. Tout dans la nature est musique: les cieux aux mille couleurs, l’espace et les planètes.
La musique est chaque merveilleux canyon d’un rêve prodigieux. La musique est évolution, la semence du changement. La musique a toujours existé et existe avec ou sans les êtres humains.
Aucune race n’a inventé la musique.
La musique est une forme d’énergie comme le soleil. La musique est la voix à travers laquelle les esprits parlent, faisant usage d’un langage qui va au-delà des mots, d’une musique qui va au-delà des notes. La musique nous parle d’une réalité qui imprègne l’éternel. La musique est le cygne infatigable qui tisse les paysages de l’espoir. La musique est le cri de la vie et de la mort lors de la conception et de la naissance, le battement de cœur, la pulsation, le guérisseur et celui qui guérit, le portrait en couleur, la pierre magique et les brumes magiques vivants côte à côte. La musique est le pépiement des oiseaux; c’est l’herbe entre les coquillages fendus.
La musique est la danse et le danseur. C’est la poésie et le poète. La musique est chaque enfant, la musique est un pain de farine de maïs chaud. La musique est la finesse d’un dessin au pastel; La musique est du même bois que les mots (jeu de mots intraduisible entre word et wood).
Imaginez une sonnette faite de lumière. Imaginez la maison dans laquelle nous entrerions si nous agitions cette sonnette.
La musique est le rythme des papillons. La musique est un estomac affamé et bientôt rassasié. La musique est justice, la musique est l’eau bleue, les baleines bleues, un repas de maïs bleu.
La musique traverse certain tandis que d’autres la repoussent.
Le plus grand professeur de musique est un chêne. La musique ne peut pas être enseignée. La musique est vivante. La musique est une prairie où l’herbe jaune fait près de deux mètres de haut.
La musique s’affranchit de l’atmosphère terrestre et s’infiltre dans le ciel d’un autre univers,
La musique est un bourdon au-dessus du Gange.
La musique est un flocon de neige flottant sur l’océan.
La musique est silence. Il n’y a pas de musique dans le capitalisme ou l’impérialisme.
La musique est la réponse et la question.
Les particules de musique ne peuvent être mesurées par des instruments scientifiques. La musique vibre. Toutes les musiques ne vibrent pas au même degré. La musique irradie. La grâce, la compréhension, l’œil fondamental révélant l’abandon dans le royaume de la splendeur.
La musique se manifeste parfois à l’état de son.
L’unique vœu de la musique est le bien-être de tous les êtres humains. La musique est là pour nourrir l’esprit,
La musique n‘est pas la guerre, jamais, sous aucun prétexte."


William Parker in Sound journal
edité par le festival Sons d'hiver. 
Traduction: Alexandre Pierrepont


Petit cadeau avant le départ en vacances, cet extrait de concert de William Parker avec Hamid Drake et Assif Tsahar.
Bel été.

https://videos.francetv.fr/video/NI_1270353@Culture

► Accès à la discothèque
 desmotsdeminuit@francetv.fr
 page facebook desmotsdeminuit.fr Abonnez-vous pour être alerté de toutes les nouvelles publications.