Chantal Akerman 1950-2015 : "J'ai envie de reposer quelque chose en moi..."

Philippe Lefait
Par @desmotsdeminuit
Mis à jour le 08/10/2015 à 15H31, publié le 07/10/2015 à 23H45

https://videos.francetv.fr/video/NI_526158@Culture

"Des mots de minuit", la cinéaste les prononce le 4 octobre 2000. Elle "ne veut plus gratter sur ce sujet" : la Shoah et le silence d'une mère survivante. Pourtant elle a supplié qu'on lui dise, en vain.. A l'époque elle sublime Proust avec son long métrage "La captive". D'elle, on entend le regard, la voix, une volonté de dire au plus juste, l'intensité de la présence, une exigence.

A cette émission participe également François Bizot, anthropologue français détenu par les Khmers rouges en 1971.

De son style cinématographique, Chantal Ackerman dit ici que "le plat m'intéresse" pour signifier l'absence de hiérarchie dans son oeil-caméra, que tout est filmé au même niveau et du même point de vue, souvent frontal : la banalité du quotidien comme le meurtre. 
Elle ajoutait : "Je suis toujours tiraillée entre le film grave et la comédie, entre le comique et le tragique".

Elle s'est suicidée à Paris à l'âge de 65 ans.  

La mémoire desmotsdeminuit...

La page facebook de Des Mots de Minuit. Abonnez-vous pour être alerté de toutes les nouvelles publications.

@desmotsdeminuit