Alain de Mijolla (1933-2019) à la romancière Chahdortt Djavann: "Il faut supprimer la formule "LA psychanalyse"! #429

Mis à jour le 04/02/2019 à 16H20, publié le 02/02/2019 à 22H45

Alain de Mijolla, médecin et psychanalyste mort le 24 janvier dernier fut l'invité "Des mots de minuit" en 2011 alors que sortait le premier tome d'une histoire de la psychanalyse en France ("Freud et la France"). Face à lui la romancière Chahdortt Djavann qui signait "Je ne suis pas celle que je suis" dont le sujet est une analyse. De quoi nourrir une substantielle conversation!

Des mots de minuit, émission #429 du 12 octobre 2011.  

Alain de Mijolla naît à Paris en 1933. Il fut médecin en hôpital psychiatrique. Passionné par la psychanalyse et son histoire il a fondé en 1985 l’Association internationale d’histoire de la psychanalyse. Il y fédère les spécialistes de Freud "l'incroyant" dont il explique ici que la pensée fut introduite en France par les milieux littéraires. Il fut membre de la SPP, Société psychanalytique de Paris. Aux PUF, il est à l'origine de la Revue internationale d’histoire de la psychanalyse qui fit connaître de nombreux exégètes (loin d'être tous psychanalystes) de la pensée freudienne. Ce qui le mit en délicatesse avec les puristes de la "profession"     
Emission du 12 octobre 2011. Alain de Mijolla © France 2 - Des Mots de Minuit

Chercheur toujours curieux sans être historien, Alain de Mijolla a publié en trois volumes un récit sur l’histoire de la psychanalyse en France de la fin du XIXème à 1964. Cette émission est enregistrée alors que vient de sortir aux PUF Freud et la France 1885-1945. 

 

Émission Chahdortt Djavann 12 octobre 2011

© France 2 - Des Mots de Minuit
Chahdortt Djavann est née en Iran mais est française. Elle fait le régime islamique de son pays en 1991 pour la Turquie et arrive en France en 1993. Elle n'en parle pas la langue. Elle l’apprendra en autodidacte et Racine, Corneille, Flaubert ou Gide seront ses "pédagogues". Elle fait des études en anthropologie à l’EHESS. Elle raconte dans deux de ses livres la psychanalyse qu'elle a entreprise après une dépression, notamment dans Je ne suis pas celle que je suis. 
Je viens d'ailleurs, son premier roman paraît en 2002. Son travail d'essayiste ou de romancière questionne les questions sociales ou politiques (port du voile, immigration, patriarcat). Elle défend un féminisme universaliste et laïque.
 

 La mémoire desmotsdeminuit
► nous écrire, s'abonner à la newsletter: desmotsdeminuit@francetv.fr
 La page facebook desmotsdeminuit.fr Abonnez-vous pour être alerté de toutes les nouvelles publications.
 @desmotsdeminuit