L'empreinte de Patrice Chéreau: Danièle Thompson et Pascal Greggory, "Les Langagières 2018" au TNP #3

Mis à jour le 30/10/2018 à 21H19, publié le 29/05/2018 à 12H56

Le TNP veut faire vivre pendant quinze jours à Villeurbanne "la langue dans tous ses états". Il est ici question de passion, de fête et d'appétit comme le dit le programme imaginé par Christian Schiaretti et Jean-Pierre Siméon. Ces deux combattants du verbe et de sa poésie, leur équipe permettent à "Des mots de minuit" -la bien nommée dans "Les langagières"- d'y poser caméras et micros...

... Pour une série de quatre émissions. 

"Les Langagières"Des mots de minuit, #565 du 26 mai 2018

Réalisation: Pascal Stelletta
Les équipes du TNP 

Rédaction en chef: Rémy Roche
Montage: Amandine Stelletta
Coordination: Marie-Odile Regnier
Direction: Philippe Lefait
© desmotsdeminuit.fr


Conversation :

Avec la réalisatrice et scénariste Danièle Thompson, le comédien Pascal GreggoryChristian Schiaretti directeur du TNP...
et des textes de Loïc Demey et de Guillaume Apollinaire lus par les comédiens du TNP Maxime Mansion et Clément Morinière.

On n'est jamais rien. On se cache, on se cherche, on finit toujours par se trouver.

Danièle Thompson. "La femme de l'amant", Grasset 1994.

Dire et lire Patrice Chéreau (1944-2013)... À l'occasion de ces langagières, Pascal Greggory a proposé une lecture mise en espace de celui qui fut son partenaire, son metteur en scène de théâtre et de cinéma et... un intime.
Ce fut sobre, impliqué, élégant. Chéreau dit son "perfectionnisme", ses doutes, son "manque qui me meut", son toujours avoir à refaire, à casser les codes, de Bayreuth à Limoges pour "Ceux qui m'aiment prendront le train". Pour que la pensée soit visible sur le plateau et que le sens parvienne. La bagarre fut âpre et intense. On l'entend, Greggory l'a doublement vécu. Il redonne sur le plateau du TNP cet être au monde et son exigence.
Pascal Greggory et Danièle Thompson

Pascal Greggory et Danièle Thompson

Finalement, à l'entame de cette conversation je retiens un essentiel de Chéreau, en substance: n'être que la somme de toutes les personnes que l'on a rencontrées. 
En la matière, Danièle Thompson, ancienne enfant de la balle, fille unique de parents jeunes et aimants a apparemment la possibilité de l'addition. Dix ans de vie et de culture américaines, un mari Richard, banquier de profession, deux enfants, nés américains. Avant même d'avoir à choisir, dans le registre professionnel, sa liste est infinie: Oury (le père comédien devenu réalisateur), Bourvil, De Funès, Sophie Marceau, Patrice Chéreau, Pascal Greggory, Raoul Dufy, Marie Laurencin. À moins que ce soit "Rabbi Jacob"  ou "Rabbi Jacqueline", titre du prochain film sur lequel elle travaille...
 

Dans ma vie, j'ai raté tous les trucs officiels. Le bac, le concours du Conservatoire, les César. Je préfère être dans la marge, là où il y a davantage d'air pour respirer...
     J'ai l'impression d'être né à 35 ans. 

Pascal Greggory. Libération, 29 août 1998.
Les Langagières #3 dédicace Danièle Thompson
Les dédicaces de Danièle Thompson et de Pascal Greggory...
les Langagières #3 dédicace Pascal Gréggory
 
Christian Schiaretti est notre hôte et le mécène de cette série d'émissions. Le service public au secours du service public... Tout un programme. Au delà du clin d'œil et du remerciement, un coup de chapeau au travail enraciné dans la langue et le texte, dans cette ville de métissage, et dans une exigence jamais prise en défaut... Un théâtre qui rend le spectateur intelligent. 

"Théâtre", parce que c’est un métier et que le TNP doit être un représentant aigu de sa discipline. "National" parce que c’est un théâtre qui porte la célébration d’un génie propre à la langue française au travers de son répertoire et de son élaboration nouvelle. Et enfin "populaire", parce que c’est simple, au sens où l’on dit des gens généreux qu’ils le sont. Ce terme de «populaire» aspire à la clarté: les conflits et les complications du monde exposés sur la scène doivent bénéficier d’un éclairage qui les mettent, non pas à la portée de tous – ce qui serait un peu réducteur –, mais dans la capacité de tous. C’est un théâtre qui demande un effort, mais qui n’est pas d’essence décorative, qui n’est pas dans une dérive opératique de l’art théâtral, que je définis comme la constatation du bien fondé de l’effort financier général conduisant à la jouissance de certains. Il s’agit d’un authentique geste démocratique. Le théâtre populaire est une forme plus qu’une vérité.

Christian Schiaretti. "L'annuaire théâtral", 2009.
Christian Schiaretti

Christian Schiaretti

© Des mots de minuit
 
 Toutes les Émissions


 La vidéothèque Des mots de minuit

► nous écrire, s'abonner à la newsletter: desmotsdeminuit@francetv.fr
► La page facebook desmotsdeminuit.fr Abonnez-vous pour être alerté de toutes les nouvelles publications.
► @desmotsdeminuit