#522. La comédienne iranienne Mina Kavani et le sociologue Serge Guérin : les mollahs tiquent et moins vieux tu meurs!

Par @Culturebox
Mis à jour le 19/09/2015 à 16H53, publié le 17/09/2015 à 18H25

https://videos.francetv.fr/video/NI_487407@Culture

Incarner la révolte de 2009 en Iran dans un film ou rentrer chez soi, il faut choisir. C'est le destin de Mina Kavani qui a demandé asile à la France faute de s'aventurer au retour. Depuis qu'il est jeune, le sociologue serge Guerin s'intéresse aux vieux. Pardon, à la "Silver génération"! Il s'attaque aujourd'hui à quelques idées reçues qui mettraient cette population hors d'âge.

Mina Kavani a refléchi mais n'a pas hésité à jouer l'étudiante énamourée du "vieux" et "aquoiboniste" militant rétiré du combat dans le film de Sepideh Farsi Red rose. Hurler «Allahou Akbar» par la fenêtre de la chambre de son amant alors que l'on est nue n'est évidemment pas fait pour plaire. Même si l'on est portée par l'enthousiasme révolté d'une jeunesse qui  s'est habituée à se cacher pour vivre et transgresser. Manifester, pas plus! La charge politique du film, la sexualité qui y est dite suffisent à fâcher la bienpensance religieuse et gouvernementale iranienne. La comédienne, formée notamment à Paris a obtenu l'asile politique dans la semaine qui a suivi l'enregistrement de cette émission. Le théâtre et le cinéma sont ses terres de plaisir et d'engagement...    
Affiche RED ROSE
Dédicace Mina kavani
Serge Guérin a 53 ans. Il adore le chocolat (un "liant social", si, si!) auquel il a consacré quelques livres. Sinon il est enseignant et sociologue, spécialiste des questions liées au vieillissement et à la « seniorisation » de la société, des enjeux de l'intergénération et des théories du "care". Michalon est son éditeur de référence (La nouvelle société des seniors; De l'état providence à l'état accompagnant; La solidarité ça existe... Et en plus ça rapporte!; Le droit à la vulnérabilité, manager les fragilités en entreprise).  
Silver génération
dédicace Guerin

Musique dans la discothèque desmotsdeminuit.fr ... Venu des chants d'esclaves, le maloya est un blues qui moque le maître et dit la révolte. La preuve dans cette émission par le réunionnais Danyèl Waro.   


Toutes les Émissions

La page facebook desmotsdeminuit.fr Abonnez-vous pour être alerté de toutes les nouvelles publications.

@desmotsdeminuit