Le contrebassiste François Moutin et la chanteuse Kavita Shah, l'émotion jazz en partage

Par @Culturebox
Mis à jour le 03/04/2018 à 22H30, publié le 31/03/2018 à 16H23
François Moutin Kavita Shah, une rencontre

François Moutin Kavita Shah, une rencontre

© Jazz radio

"Interplay", c’est onze titres, enregistrés entre New-York et Paris, qui laissent traces d’une rencontre au goût d’aventure et d’exploration, entre le contrebassiste François Moutin et la chanteuse américaine Kavita Shah. Le résultat est à la hauteur du défi: magnifiquement improbable, et résolument swing. Une réussite!

Avant de faire les présentations de nos invités du jour, autant écouter ce qu’ils ont de mieux à nous dire, leur musique. Escortés par le maître du clavier Martial Solal, extrait de l’album "Interplay", Coming Yesterday, un jazz dénudé, presque au bord du précipice, là où s’entendent les plus belles choses, celles qui se nourrissent du risque. Là où ces trois musiciens se retrouvent, dans un territoire sonore presque en déséquilibre, en mouvement. 

https://videos.francetv.fr/video/NI_1212143@Culture

PAROLES DE MUSICIEN:

François MOUTIN est un contrebassiste ouvert aux rencontres du monde. Il semble avoir joué avec tout le ghotta de la scène jazz internationale. Toujours prêt à partir sur un projet, pourvu qu'il soit excitant et novateur. Moutin ne connaît pas les frontières. Moutin a horreur de s'ennuyer. Seule compte pour lui la qualité de l’échange et ce parfum d’aventure qu’il associe depuis toujours à sa carrière de musicien de jazz. Depuis 24 ans Moutin vit à New-York, la ville des mille musiciens, des mille scènes, des mille rencontres. Est-ce là bas qu’il a forgé ce son puissant chaud et rauque à la fois, cette technique sur le manche affolante, ce phrasé si swing et si sauvage à la fois? 

Je n’ai pas de plan de carrière, je fonctionne aux envies, et le projet global, pour moi, c’est de créer ce pont musical entre les États-Unis et l’Europe. À New York je continue à rencontrer des musiciens tous les jours.
La musique c’est comme l’amour, on ne sait pas pourquoi ni comment ça marche. Il faut juste être disponible pour ressentir et profiter.

François Moutin dmdm2018

https://videos.francetv.fr/video/NI_1212251@Culture

INTERVIEW EN DUO: Kavita Shah et François Moutin

Le soir où nous nous sommes rencontrés, je n’avais pas vraiment le choix, je me suis lancée c’était l’inconnu, improvisé à 100%; Un bon moment. Après, François est venu me parler, me dire que ça l’avait touché. Vous connaissez la suite.

Kavita Shah. Des mots de minuit, 2018.

On sent que Kavita est une musicienne née, elle est capable de capter l’émotion qu’il y a dans un élément de langage musical et de se l’approprier. C’est ça le talent des grands musiciens.

François Moutin.  Des mots de minuit, 2018

Ça a commencé comme ça :
Fin de concert à New-York, l’heure du bœuf, la scène ouverte, c’est là que la rencontre entre François Moutin et une chanteuse qu'il ne connaissait pas, s’est déroulée. Improvisation comme on fait connaissance, chorus comme on engage la conversation. Et le coup de foudre musical, un projet, un disque, et une réussite aussi fraîche qu’inattendue. Immédiatement ce soir-là, Moutin s’en souvient, il a entendu le timbre de Kavita, son sens du phrasé précis et son articulation ample et richement colorée. Sa profonde et precise culture musicale. Reconnaissance entre deux musiciens, immédiate et instinctive, et ce, bien au-delà de leurs instruments respectifs. Ce sont eux qui en parlent le mieux.
Moutin Shah
Ne pas conclure sans préciser que pour accompagner ce voyage, François Moutin a choisi le légendaire Martial Solal. Quant à Kavita, elle a convaincu la grande Sheila Jordan de participer avec sa voix de braise et de soie, à la traversée d'"Interplay". 
Bonne écoute ! 
 
Accès à la discothèque DMDM
 page facebook desmotsdeminuit.fr Abonnez-vous pour être alerté de toutes les nouvelles publications.