Benjamin P. et les lettres de deux fans de foot: son grand-père et Albert Camus

Par @desmotsdeminuit
Mis à jour le 22/01/2018 à 18H37, publié le 22/01/2018 à 12H00
Benjamin P. illustration © Hervé Bacquer

"De New-York à Paris, en passant par bien d’autres lieux. J'ai découvert des gens, et des objets magiques qui, dans de minuscules éraflures, conservent les marques du temps. J'ai réalisé les portraits de ceux qui protègent ces empreintes de la disparition. Avec l'image de cette trace, j'ai préservé la mémoire de l’oubli." H. B

Benjamin P. triptyque © Hervé Bacquer

Les lettres écrites par Albert Camus à mon grand-père dans les années 50 représentent un souvenir très émouvant. En effet elles ont été trouvé dans l’appartement de “Victor“ place Edith Piaf dans le 20 ème, seulement 2 jours après sa mort.
À l’époque elles m’ont fait réaliser que le vieux Monsieur “fan de foot“ vivant seul modestement avait eu une vie extraordinaire.
La photo jointe aux lettres a été prise dans la salle de rédaction de journal “Combat“ pendant la guerre.

Benjamin P. – Château Landiras – juillet 2016

Benjamin P. objet © Hervé Bacquer
Benjamin P. autographe

© "Le Laboratoire de Lumière" - 2018

 Mémoire d'objets, la collection


 nous écrire, s'abonner à la newsletter: desmotsdeminuit@francetv.fr

► La page facebook desmotsdeminuit.fr Abonnez-vous pour être alerté de toutes les nouvelles publications.

► @desmotsdeminuit