Sophiatown, une histoire du peuple sud africain dansée par Via Katlehong

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 05/11/2013 à 17H29
Lors d'un précédent spectacle de la compagnie © Elise Fitte-Duval/PANAPRESS/MAXPPP

La compagnie sud africaine Via Katlehong propose en première mondiale "Sophiatown" à la Maison de la Danse à Lyon. Dans cette création les artistes comptent l'histoire du township où sont nés la lutte anti-apartheid et de nouveaux courants culturels.

Le reportage de Sylvie Adam, Laure Crozat, Florent Rigaud :

https://videos.francetv.fr/video/NI_139777@Culture

Sophiatown se trouve dans la banlieue de Johannesbourg en Afrique du Sud. Jusque dans les années 50, la population qui y vivait était majoritairement noire. Elle y jouissait d'une liberté rare, les lieux de vie, de rencontre étaient tolérés. Il y eut donc l'émergence de militants politiques anti-apartheid, et d'artistes qui se lancèrent dans le jazz et le blues, tout en libérant la parole d'un peuple opprimé par les Afrikaners. C'en fut trop pour les autorités. En 1955 elles forcèrent les 65 000 habitants noirs du township à quitter leurs maisons pour rejoindre un autre township, Soweto. Sophiatown fut rebaptisée "Triomf".
1955 - Les habitants de Sophiatown contraints de déménager © AFP

En 2006, le régime d'apartheid n'a plus cours. Les commissions "Vérité et réconcilation" sont passées par là. Le maire de Johanesbourg redonne son nom d'origine au quartier. Il redevient "Sophiatown".
La liste des hommes politiques qui ont fait l'Afrique du Sud d'aujourd'hui et des artistes qui ont grandit là est trop longue, mais voici une chanson traditionnelle interprétée par un de ces enfants, Miriam Makeba.
 


Le spectacle est proposé jusqu'au 8 novembre à la Maison de la Danse à Lyon.
Il part ensuite en tournée.
Il sera le 12 novembre au Quatrain, à Haute-Goulaine en Loire-Atlantique, le 19 novembre au théâtre de l'Espace de Retz à Machecoul, Les 21 et 22 novembre sur la Scène Nationale d'Orléans, et du 10 au 12 décembre à Paris.