Concerto for two violins / Quintett / Resin d'Alonzo King à Montpellier Danse
Les captations au festival Montpellier Danse 2014 ont été annulées.

Concerto for two violins / Quintett / Resin d'Alonzo King à Montpellier Danse

Composé de trois pièces différentes, ce programme présente la danse d’Alonzo King dans toute sa splendeur : inventive, sensuelle et virtuose.

Concerto for two violins, composée sur la pièce éponyme de J.S. Bach, déploie sur les glissando sinueux du violon la gestuelle si particulière d’Alonzo King qui épouse, sans la suivre, la ligne musicale. Son vocabulaire, qui enchaîne à des mouvements étirés à l’extrême, des pas extrêmement complexes s’enchevêtrant à une vitesse vertigineuse, traduit à merveille les volutes de la partition. Les danseurs s’enroulent et se déroulent, se jouant de la verticalité, laçant des spirales, vrillant leurs colonnes vertébrales dans des torsades invraisemblablement fluides ou bondissant dans des sauts sans que le moindre bruit n’atteste de leur retombée... Le deuxième mouvement, Largo ma non tanto, chorégraphié en quatuor, suspend le temps dans de langoureux portés avant que le dynamisme du troisième mouvement emporte le tout dans de nouvelles formes fascinantes. Si l’on retrouve dans Resin – récit imaginaire de la diaspora juive qui prend appui sur de magnifiques musiques sépharades – la gestuelle toute féline de King, la chorégraphie transmet cette fois aux danseurs une langueur du rythme que contredit une propulsion inouïe. Les ensembles sont stupéfiants tant ils passent en une nanoseconde d’un éclatement à un parfait unisson, sans jamais lâcher l’émotion que suggère le thème et son exil obligé. Mais la partie la plus émouvante est sans doute ce Quintett de Writing Groundqui met en scène quatre hommes, dont on nesait s’ils soutiennent ou malmènent une femme à la fois vulnérable et impérieuse, qui se tord et se consume telle une flamme prête à s’éteindre, tandis que s’envolent de profonds chants bouddhistes tibétains.

Distribution

  • Date 04 juillet 2014
  • Durée 1h 30min
  • Genre Danse
  • Production Ozango
  • Chorégraphe Alonzo King
  • Musique "Concertos for two violins" Jean-Sébastien Bach
  • Décors, costumes Robert Rosenwasser
  • Lumière Axel Morgenthaler
  • Musique "Quintett" The Tsok Offering, extrait de l'album The Lama's Chants : Songs of Awakening and Roads of Blessings, interpreté par Jean-Philippe Rykiel et Lama Gyurme
  • Musique "Resin" Traditionnelles séfarades