Le L.A Dance Project au Châtelet: un pari sur le futur de Benjamin Millepied ?

Par @sophiejouve1 Rédactrice en chef adjointe de Culturebox, responsable de la rubrique Théâtre-Danse
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 06/03/2014 à 15H53
Murder Ballades de Justin Peck

Murder Ballades de Justin Peck

© Marie-Noëlle Robert - Théâtre du Châtelet

Benjamin Millepied, le futur directeur de la danse à l'Opéra de Paris tisse sa toile sur la Capitale en attendant sa prise de fonction en octobre prochain. Après le L.A Project I en mai 2013, toujours au Châtelet il présentait hier soir le L.A Project 2. Un quadruple programme pour une jeune compagnie de 8 danseurs prête à toutes les expériences.

Le L.A Dance Project propose quatre courtes pièces de chorégraphes actuels :
 
"Closer" (2006) est une reprise de Benjamin Millepied, lui-même, un pas de deux ultra sensuel, à la Roméo et Juliette, sur du piano de Philip Glass (Mad Rush), absolument envoûtant au point d'éclipser parfois les danseurs. Une danse de couple interprétée par deux artistes invités de la compagnie : Céline Cassone et Alexander Hille.
Closer de Benjamin Millepied

Closer de Benjamin Millepied

© Marie-Noëlle Robert - Théâtre du Châtelet
 
"Morgan's Last Chug" d'Emanuel Gat, chorégraphe israélien qui a le vent en poupe, dresse un portrait de groupe, fragmenté en séquences courtes, sans musique, qui s'attache aux propres élans des danseurs. Le prodigieux Charlie Hodges, enchaine les combinaisons improbables, menton dans la main, rebondissant sur un genou, galvanisant la troupe. Une pièce d'une vingtaine de minutes, très convaincante et finalement d'une grande harmonie.
Morgan's Last Chug d'Emanuel Gat

Morgan's Last Chug d'Emanuel Gat

© Marie-Noëlle Robert - Théâtre du Châtelet
 
"Peripheral Stream", création mondiale du japonais Hiroaki Umeda, mêle performance visuelle et danse. Les projections qui envahissent le fond de scène ressemblent à des codes barres ou à des mires avant de se transformer en art cinétique. Les danseurs en silhouettes noires sont comme des éléments d'une machine. Une performance pointue, assez fascinante.  

https://videos.francetv.fr/video/NI_146087@Culture

Enfin pour clore la soirée "Murder Ballades" de Justin Peck, soliste de 26 ans du New York City Ballet. Rien d'inquiétant malgré le titre, mais plutôt une sorte de jeu de domino pour six danseurs qui distille un vrai charme dans la lignée d'un Jerome Robbins. Chaussures perdues, rêves envolés, pour Peck tout fait danse. La musique est de Bryce Dessner, connu comme membre du groupe rock "The National".
 
Au total une soirée très intéressante dans la mesure où elle éclaire les choix possibles ou les directions que Benjamin Millepied pourrait suivre quand il sera à la tête de la danse à l'Opéra de Paris.


L'interview de Benjamin Millepied dans le 13h de France 2 : "La ballet de l'Opéra de Paris est la seule compagnie qu monde qui ne soit pas un musée... Je pourrai y faire des paris audacieux" :  

https://videos.francetv.fr/video/NI_146077@Culture


Le LA Dance Project  au Théâtre du Châtelet
Place du châtelet
Du 5 au 9 mars
Tél : 01 40 28 28 40