Le Ballet du Capitole rend hommage à Béjart avec un éclatant "Oiseau de feu"

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 10/06/2016 à 16H08
"L'OIseau de feu de Béjart " par le Ballet du Capitole

"L'OIseau de feu de Béjart " par le Ballet du Capitole

Le Ballet du Capitole de Toulouse a choisi une oeuvre importante de Maurice Béjart, "L'Oiseau de feu", pour rendre hommage au grand chorégraphe révolutionnaire. A voir jusqu'à dimanche.

"L'oiseau de feu", sur une musique de Stravinski , a été créé en 1910 pour les Ballets russes. Elle est devenue depuis une oeuvre mythique de Maurice Béjart. Le grand chorégraphe a choisi en 1970 d'actualiser le conte en faisant de l'oiseau un meneur de lutte révolutionnaire . Cet oiseau, doté de pouvoirs magiques, fait l'éloge de la rage de vivre et du désir de s'engager.

"J'ai eu la chance de rencontrer Maurice Béjart. C'est le premier ballet que j'ai dansé en tant que soliste" explique Kader Belarbi, directeur de la danse des Ballets du Capitole : "il donne à jouer, à exister avec des personnages qui sont parfois figuratifs ou abstraits On a tout l'élan de la vie et de la mort, c'est tout le cycle qui apparaît" .

Reportage : C. Sardain / J. Pigneux / A. Ruppert / M. Chtopczyk

https://videos.francetv.fr/video/NI_734673@Culture


Avec cette pièce aux décors et aux costumes dépouillés, le Ballet du Capitole a souhaité rendre hommage à Maurice Béjart qui a révolutionné la danse, mais aussi aux danseurs, trop souvent relégués au rang de porteur dans la danse classique.  Avec "L'Oiseau de feu", ils trouvent un  rôle à la mesure de leurs talents et de leurs sensibilités.

"Toutes les oeuvres de Béjart ont tellement d'émotion que pour les danseurs c'est vraiment un réel plaisir de les interpréter. Il y a tellement de façons d'exprimer sa vision du mouvement" explique Matthew Astley, l'un des danseurs du Ballet du Capitole.