La folie de Zoopsie Comédi ressuscitée sur la scène du Théatre de Suresnes

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 12/10/2009 à 09H17
La folie de Zoopsie Comédi ressuscitée sur la scène du Théatre de Suresnes

La folie de Zoopsie Comédi ressuscitée sur la scène du Théatre de Suresnes

© Culturebox

https://videos.francetv.fr/video/NI_96489@Culture

23 ans après sa création, la revue "Zoopsie Comédi" revient sur la scène du Théâtre Jean Vilar à Suresnes (du 8 au 13 octobre) et en tournée dans toute la France jusqu'en février2010. Ce spectacle est un véritable antidote à la morosité, tant par les costumes délirants signés Christian Lacroix que par les chorégraphies. L'histoire ? un amour impossible entre un magicien et une star.

Tout a commencé en 1986 lors de la Biennale de la Danse de Lyon. C'est là que deux collectifs, Beau Geste et Lolita présentèrent pour la première fois Zoopsie Comedi. Avec cette création,  Dominique Boivin et Dominique Rebaud, les deux chorégraphes, avaient voulu faire exploser l'image de la danse contemporaine, qui se se voulait sérieuse, pour la marier au music-hall et aux paillettes. A l'époque, ils avaient fait appel à Christian Lacroix. Une démarche qui était "à la mode" dans le milieu de la danse. C'est en effet à cette époque que le duo Régine Chopinot / Jean-Paul Gaultier se forma. Après Lyon, l'équipe de Zoopsie s'installe à Paris, au Bataclan où il resta à l'affiche pendant plusieurs semaines, rencontrant un vrai succès.
C'est en découvrant  des croquis de Zoopsie dans une expo consacré à Christina Lacroix que Olivier Meyer, le directeur du théâtre de Suresnes, décide de ressusciter le spectacle en faisant appel aux mêmes créateurs. A la grande surprise des chorégraphes, dixit Dominique Rebaud : "Dans les années 80, on était formaté pour créer, pas pour revenir sur nos pas. Franchement on y croyait pas. Surtout qu'on avait aucune munition à part des photos et la maquette du décor !". Ajoutez à cela une vieille cassette VHS et une bande son retrouvez dans le grenier de la famille du compositeur Thierry Azam, et voilà comment renaît une revue loufoque, colorée et flamboyante. Le style music-hall, revue et comédie musicale serait-il un antidote à la morosité ? On peut le penser avec le regain d'intérêt de chorégraphes contemporains pour ce genre. Pour preuve, Zoopsie Comédi mais aussi la revue du Crazy Horse, revisitée par Decouflé. A voir aussi sur Culturebox. Si avec tout ça, vous ne retrouvez pas le sourire !

- Critiques dans la presse, sur France Soir  ou encore Le Monde .