L'Alvin Ailey American Dance Theater fête ses 50 ans aux Etés de la Danse à Paris

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 19/07/2009 à 17H10
L'Alvin Ailey American Dance Theater fête ses 50 ans aux Etés de la Danse à Paris

L'Alvin Ailey American Dance Theater fête ses 50 ans aux Etés de la Danse à Paris

© Culturebox

https://videos.francetv.fr/video/NI_478837@Culture

Dans le cadre des Etés de la Danse qui se déroulent à Paris du 6 au 25 juillet 2009, L'Alvin Ailey American Dance Theater fête son cinquantième anniversaire. La célèbre compagnie propose jusqu'au 25 juillet au Théâtre du Chatelet une sélection de ses plus grands succès et certains de ses nouveaux ballets inédits en France.

Si la reconnaissance indiscutable dont bénéficie aujourd'hui la compagnie fondée par Alvin Ailey semble évidente, cela n'a pas toujours été le cas. Il faut se rappeler qu'au moment de sa création, en 1958 aux Etats-Unis, l'Amérique était encore en proie aux violences du Ku Klux Klan, et les Noirs restaient pour beaucoup "les clowns des Blancs". Alvin Ailey en sait quelque chose : il est né en 1931 au Texas, où ses parents étaient ouvriers agricoles. Il découvrit la danse à 12 ans à Los Angeles, en assistant à un spectacle des Ballets Russes de Monte-Carlo. Quand il crée sa propre compagnie en 1958, il est connu à Broadway mais il a aussi travaillé avec des stars de la danse moderne comme Martha Graham. Mais Ailey ne veut pas oublier son histoire et veut combiner la danse moderne et l'héritage culturel du peuple noir. Dans sa compagnie, il applique alors une politique multi-raciale. C'est lui qui a permis aux artistes noirs d'affirmer leur talent et d'avoir une place à part entière, sans être marginalisés ou considérés comme des artistes de seconde zone. Malgré tout, il reste du travail. La danseuse Judith Jamison, qui dirige la compagnie depuis la mort de Ailey en 1989, raconte : "J'ai passé ma vie à répondre à des questions liées à la couleur de ma peau. Me les aurait-on posées si j'étais une ballerine russe ?".

> Encore plus d'images de ce spectacle sur culturebox.fr