"World of Dance" : le rêve américain d'une petite école de hip hop clermontoise

Mis à jour le 10/06/2018 à 10H49, publié le 10/06/2018 à 10H44
L'école de hip hop de la compagnie Hémysphère a lancé une campagne de financement participatif sur internet pour payer le voyage vers Los Angeles et participer au prestigieux concours "World of Dance" fin juillet.

L'école de hip hop de la compagnie Hémysphère a lancé une campagne de financement participatif sur internet pour payer le voyage vers Los Angeles et participer au prestigieux concours "World of Dance" fin juillet.

© Culturebox-capture d'écran

Ils ont entre 12 et 16 ans, élèves d'une jeune école de hip hop de Clermont-Ferrand, et pourraient fin juillet se produire sur la scène d'un des plus prestigieux concours de danse du monde, le "World of Dance" qui se déroulera à Los Angeles. Mais pour réaliser leur rêve ils ont besoin de vous ! Ils ont lancé une campagne sur internet pour trouver les 20.000 euros qui financeront leur aventure.

En février dernier près de Paris lors des sélections françaises, ils ont décroché leur ticket pour participer à la finale de "World of Dance" organisée les 29 et 30 juillet prochain en Californie. Une bande d'ados super motivés qui depuis rêvent d'Amérique.

Mais ils ont besoin d'argent ! L'inscription au concours coûte plus de 200 dollars par personne, plus le voyage et l'hébergement. L'école de hip hop de la compagnie Hémysphère, qui ne touche pas de subventions publiques, doit trouver 20.000 euros pour boucler le budget. Une cagnotte a été ouverte sur internet pour vous permettre, particuliers, entreprises ou institutions, de les aider à réaliser leur rêve.

Reportage : L. Pastural / A. John / G. Malfray

https://videos.francetv.fr/video/NI_1248263@Culture

Les dérives des réseaux sociaux

Leur qualification pour ce prestigieux concours est une belle reconnaissance pour le travail de Pauline Manry, chorégraphe, qui a fondé en 2009 la compagnie Hémysphère et a ouvert son école il y a à peine deux ans.

Avec "Like, comment and share" la chorégraphe et ses élèves s'attaquent aux réseaux sociaux, aux bons côtés comme aux dérives, sur la chanson "Carmen" de Stromae, fable cruelle sur la surconsommation de Twitter et consorts.  

Au moment d'écrire cet article, la cagnotte affichait 1600 euros, il reste un peu plus de 30 jours pour boucler le budget.