Festival Flamenco de Toulouse : Alba Heredia, le feu de la tradition

Par J.M.Ogier, C. Neidhardt @Culturebox
Mis à jour le 23/03/2018 à 21H19, publié le 23/03/2018 à 21H14
Alba Heredia et Luis Mariano Renedo

Alba Heredia et Luis Mariano Renedo

© France 3 / Culturebox

Toulouse vit à l'heure espagnole le temps de son festival Flamenco, 17e du nom. Pour cette édition 2018 les spectateurs sont conviés à un beau voyage en Andalousie. Ils ont pu applaudir Alba Heredia, figure montante du flamenco dans "Intimo". Issue d'une grand famille gitane, Alba Heredia entretient la flamme du flamenco traditionnel.

Le Centre culturel Henri Desbals à Toulouse est plein à craquer. Le public est prêt à se laisser envoûter par une danseuse andalouse aux yeux noirs : Alba Heredia. Elle qui a grandi dans le quartier gitan du Sacromonte à Grenade au rythme de la Zambra est devenue une étoile montante du flamenco. Le corps moulé dans une robe entre violet et bordeaux, Alba Heredia captive son auditoire : "La robe nous aide à développer l'oeuvre, à lui donner du caractère. Celle que je porte est pour le Tarento, elle est aux couleurs de l'amour".

Reportage  France 3 Midi-Pyrénées : C. Neidhardt / D. Gérard / E. Auriaux / C. Willocq

https://videos.francetv.fr/video/NI_1207651@Culture

Portée par le cantor Juan Angel Tirado, Alba Heredia emmène le public aux sources du flamenco accompagnée du guitariste Luis Mariano Renedo : "Je pense que le flamenco classique que nous jouons s'inspire des compositions traditionnelles. C'est la base de notre inspiration. Nous apportons notre sensibilité, nous l'interprétons à notre façon. C'est l'harmonie qui transporte le public. La guitare se joue avec beaucoup de virtuosité, la mélodie remplit l'âme du spectateur".

C'est un public littéralement conquis qui a quitté la salle ce soir-là "Il y a quelque chose de tribal qui parle aux fins fonds de l'âme" dit cette spectatrice en mimant elle-même la danse d'Alba Heredia.

Le festival se poursuit avec ce samedi 24 mars Jesus Mendez, neveu de La Paquera qui revient à Toulouse pour présenter son nouveau spectacle "La Voz del Alba". Mardi 27, l'explosive Mercedes Ruiz enflammera le Casino Barrière avec "Dejame que te baile".