Hip-hop : une master class de B.Boy Junior à Break the Floor à Cannes

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 07/08/2015 à 16H19
B.Boy Junior enseigne une figure classique de hip-hop

B.Boy Junior enseigne une figure classique de hip-hop

© France 3

Sur la planète hip-hop, B.Boy Junior est une pointure. Assister à l’une de ses master class, c’est être aux portes du nirvana. C’est ce qui s’est passé à Cannes à l’occasion de l’édition estivale de Break the Floor

Reportage : Nathalie Jourdan, Frédéric Tisseaux et Béatrice Mariani 

https://videos.francetv.fr/video/NI_486441@Culture


1re leçon : apprendre à marcher façon break dance. Ce qui n’a rien à voir avec le défilé du 14 juillet ! B.Boy Junior apprend la légèreté et un pas qui devient vite sa carte de visite. C’est sa façon de se présenter.
1e leçon: apprendre à marcher avec légèreté

1e leçon: apprendre à marcher avec légèreté

© France 3
Né dans la rue dans le courant des 70’s, le hip-hop a beaucoup évolué et continue d’évoluer. Il est devenu une discipline à part entière qui ne supporte plus l’approximation. "Comme la technique évolue, on est obligé d’évoluer avec et souvent à un rythme très très élevé", explique B.Boy Junior pour qui danser, c’est communiquer.

"Enseigner le break dance, précise-t-il encore, c’est d’abord enseigner une philosophie de la vie. Obéir à la musique puis l’interpréter sans tricher".

B.Boy Junior King of Hip-hop

L'art de voltiger

L'art de voltiger

© France 3
Junior Bosila Banya est né le 10 mars 1981 à Kinshasa (République démocratique du Congo). Ironie du destin qu’il faut savoir écouter, il a contracté la polio et est obligé de mendier dans les rues. A cinq ans il est adopté par un couple de Français qui le ramènent à Saint-Malo. Là, il découvre le hip-hop avec Rudy et Jeff de SBC. L’un de ses profs détecte chez lui un énorme potentiel de danseur. Ce qui se confirmera au début des années 2000. Après avoir intégré la compagnie Wanted Possee, il remporte en 2001 le Battle of the Year et se lance dans la compétition internationale. En 2007, il est finaliste de "Un incroyable talent" sur M6, ce qui lui permet de remporter 150.000 euros avec lesquels il financera son spectacle Buana Ttitude.
Les rencontres toujours passionnantes des master class

Les rencontres toujours passionnantes des master class

© France 3
Avec un tel palmarès, on comprend que l’on vienne de loin pour assister à l’une de ses master class.