"Guerre" : le chorégraphe Samuel Mathieu prolonge un film inachevé d'Yves Klein

Par @Culturebox
Publié le 27/10/2017 à 14H50
"Guerre" la nouvelle création de la compagnie Samuel Mathieu part en tournée dans toute la France

"Guerre" la nouvelle création de la compagnie Samuel Mathieu part en tournée dans toute la France

© France 3 / Culturebox

Le chorégraphe toulousain Samuel Mathieu revient avec une nouvelle création intitulée "guerre". Une variation qui mêle la danse, le cirque, l'oeuvre multimédia d'Yves Klein et une réflexion philosophique sur les relations qui régissent les rapports entre les Hommes. Présenté en avant-première au festival Circa à Auch, le spectacle partira ensuite en tournée.

Samuel Mathieu a offert à la 30e édition du festival Circa (Auch) la primeur de sa nouvelle oeuvre. "Guerre" se lit comme une métaphore des relations humaines. Sur le plateau c'est un conflit bien particulier qui a lieu : celui des lignes et de la couleur. Alors que l'ombre et le bleu d'Yves Klein se répandent, la bande-son pesante et hypnotique suit les six artistes dans leur envol. 
 
Reportage : C. Sardain / J. Pigneux / G. Mailleau / M. Dailly / M. Chtopczyk

La Guerre s'habille en "Bleu Klein" 

Le point de départ de la nouvelle création du chorégraphe toulousain est inspiré d'un film inachevé de l'artiste Yves Klein ("la Guerre : de la ligne et de la couleur" - 1954). Le créateur du "bleu I.K.B." y esquissait une œuvre multimédia mêlant cinéma, musique et danse, pour raconter comment, depuis la préhistoire, le dessin exerce sa domination sur la couleur pure, jusqu'à son émancipation au XXe siècle.
guerre bleu yves klein.png © France 3 / Culturebox
Sur le plateau, la réflexion se prolonge comme une métaphore de l'histoire de l'humanité d'hier à aujourd'hui. Les sangles et la danse signifient les traits et la couleur les émotions. Mais le propos, s'il semble un peu oppressant, est, au final, porteur d'espoir. "Je pense que les hommes peuvent grandir ensemble, cette pièce raconte que le conflit et les mésententes sont une étape de la construction d'une relation entre les hommes", souligne Samuel Mathieu.  

Danse et le cirque

Avec "Guerre", Samuel Mathieu souhaite réunir deux disciplines très proches mais qui s'ignorent. Parmi ses six interprètes il choisit donc trois danseurs et trois circassiens. "L'idée est de travailler sur l'aérien et deux disciplines qui vont s'affronter. Au final les six artistes communiquent et s'entraident". Samuel Mathieu intègre la danse, l'art aérien et puissant des sangles, la musique et l'image. 
Guerre Samuel Mathieu © France 3 / Culturebox
Après "La Dynamique des Emotions" et "C’est Tout", "Guerre" est le dernier volet d'un travail de plusieurs année autour de la question de l'homme. Un aboutissement qui convoque la violence et l'énergie des corps autant que la poésie de l'art. 

"Il y a beaucoup de douceur et d'attention, c'est une pièce pleine, plutôt lente qui permet d'évoluer et de grandir dans quelque chose de très hypnotique", révèle encore le chorégraphe. 
Cie Samuel Mathieu "Guerre" © Cie Samuel Mathieu
Dates de la tournée de "Guerre" par la Cie Samuel Mathieu :

-Le 13 novembre 2017 - Festival NeufNeuf - Muret
- Le 25 novembre 2017 - Concours Reconnaissance - Grenoble
- Le 3 décembre 2017 - Centre Culturel Jean Moulin - Limoges
- Le 6 février 2018 - Festival CDCN Toulouse Occitanie - La Grainerie
- Les 17 & 18 mars 2018 - Festival UP! – Biennale Internationale de Cirque [Bruxelles] # La Raffinerie – Charleroi Danse
- Le 19 mai 2018 - Festival Cluny Danse - Cluny