https://videos.francetv.fr/video/9fdf4430-4eb3-4dc2-b0ca-262cb7c05918@Culture

Danse contemporaine disponible en replay entre le 21/12/2017 et le 21/12/2018.

“Good Boy” d’Alain Buffard à la Manufacture Atlantique, Bordeaux

Un solo introspectif sonde le corps autrement appelé le « réservoir de mondes » par Alain Buffard.

Créée en 1998 par Alain Buffard, la pièce Good Boy revoit le jour avec ici l’interprétation du danseur Matthieu Doze à la Manufacture Atlantique.

Figure de la danse contemporaine dans les années 1990, le danseur et chorégraphe Alain Buffard  (1960-2013) mettait sur pied la pièce “Good Boy” en 1998. Dans un solo poignant, il montait sur scène, en slip blanc, perché sur des talons fabriqués à partir de sparadraps et de boîtes de médicaments. Alain Buffard explorait le corps, les genres, la maladie, la métamorphose. La pièce est aujourd’hui remontée, avec sur scène le danseur Matthieu Doze (Lire son portrait dressé par le Monde).

Avec ce solo en forme d'autoportrait d'un homme traversé par la maladie et obsédé par la métamorphose du corps, le danseur et chorégraphe Alain Buffard (1960-2013) signait une œuvre unique.

Télérama
Regardez un extrait du spectacle “Good Boy” dans sa version de 1998 avec Alain Buffard présentée à la Ménagerie de verre.
 

Mentions

Good Boy (2017) s’inscrit dans l’événement « Alain Buffard Spectacles, colloque, exposition» produit par le CN D Centre national de la danse, et l’Association PI : ES Alain Buffard, avec la Fondation d’entreprise Hermès, le Musée national d’art moderne / Centre de création industrielle, les Spectacles vivants - Centre Pompidou, le Théâtre de Nîmes - scène conventionnée pour la danse contemporaine, La Maison CDCN Uzès Gard Occitanie et soutenu par le Ministère de la culture et de la communication - Direction générale de la création artistique - Délégation à la danse et la Région Occitanie à l’occasion du dépôt des archives d’Alain Buffard et de sa compagnie PI : ES au CN D Centre national de la danse.

 


Distribution

  • Date 31 décembre 2017
  • Durée 48min
A lire aussi