Dominique Brun recrée "Le Sacre du Printemps" au festival Terres de Parole

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 20/04/2016 à 18H04
AVec Sacre#2 et Sacre#197, la chorégraphe Dominique Brun revisite le ballet mythique de Nijinski 

AVec Sacre#2 et Sacre#197, la chorégraphe Dominique Brun revisite le ballet mythique de Nijinski 

© France 3 / Culturebox

A l'occasion du festival Terres de Paroles au Val-de-Reuil, la chorégraphe Dominique Brun présente ce soir 19h30 au Théâtre de l'Arsenal Sacre#2 & Sacre#197. Une réinterprétation du "Sacre du Printemps", le ballet mythique de Nijinski.

Le festival Terres de Paroles met en résonance les arts vivants, le théâtre, la danse, la création numérique et la musique au coeur des campagnes et des villes Normandes pendant cinq semaines.

Ce soir, la chorégraphe Dominique Brun présente avec sa troupe de danseurs "Sacre#2 & Sacre#197",  une reconstitution de la chorégraphie de Vaslav Nijinski sur la musique d'Igor Stravinsky en 1913. Une équipe de France 3 Rouen a pu assister aux dernières répétitions sur le plateau du Théâtre de l'Arsenal au Val de Reuil. 

Reportage : Bérangère Dunglas, Olivier Flavien, Bruno Delande 

https://videos.francetv.fr/video/NI_683980@Culture


Il existe aujourd'hui des centaines de versions du Sacre du Printemps. C'est la partition fétiche de la danse depuis plus de 100 ans. 

Mon Sacre par Dominique Brun

La documentation autour de cette oeuvre est rare, il n’existe que quelques photographies et des dessins du ballet de Nijinski. Si la partition de Stravinsky est restée, la chorégraphie, elle, a disparu et le Sacre de Nijinski ne sera dansé que huit fois.  
Dominique Brun se saisit de cette contradiction pour y puiser une étonnante vitalité créatrice.

Le corps du Sacre du printemps est un corps presque primitif

Sacre#2 

Sacre#2 

© Marc Domage

Elle se plonge dans les rares archives et articles qui existent sur le ballet et cherche à élever son sacre. "Ces critiques donnent à Dominique Brun tout un tas de contraintes de tvavail à partir desquels elle a composé sa danse", relate Sophie Jacotot, danseuse et historienne de la danse 
Les Danseuses du Sacre du Printemps de Nijinski 

Les Danseuses du Sacre du Printemps de Nijinski 

© Wikimedia Commons


Du sacre au sacrifice

Sacre #2 est une reconstitution historique in extenso qui réunit sur le plateau trente danseurs alors que le Sacre#197 se réduit à six danseurs pour une version contemporaine ancrée autour de la danse sacrificielle.

Dans le Sacre#197 j'ai cherché à me rapprocher des archives par un biais plus poétique en convoquant la question du sacrifice qui est au coeur du ballet de 1913 qui me semble résonner aujourd'hui très fortement avec notre actualité.

Sacre#197

Sacre#197

© Marc Domage

 

L'histoire d'un Sacre 

Il y a, avant tout, cette première houleuse, le 29 mai 1913, au Théâtre des Champs-Elysées, dans le cadre de la huitième saison des Ballets russes de Serge Diaghilev. A l'époque le ballet fait l'effet d'une bombe artistique au point que la pièce ne connait pas plus de huit représentations (dont trois à Londres). 
Igor Stravinsky et Vaslav Nijinski

Igor Stravinsky et Vaslav Nijinski

© Wikimedia Commons

Il a renoncé à tout ce qui faisait de lui le merveilleux danseur que le public adorait. Il renonce à la gestuelle classique et il invente une nouvelle manière de bouger.

Dominique Lebrun, chorégraphe

Le Tryptique "L'Après-midi d'un Faune / Jeux (création) et Le Sacre du Printemps" chorégraphié par Dominique Brun et accompagné par  l'Orchestre Les Siècles dirigé par François-Xavier Roth sera présenté en octobre 2016 à la Philharmonie de Paris

Le festival Terres de Paroles propose jusqu'au 1er mai 2016 une programmation où la littérature contemporaine côtoie les arts vivants.