"Carmina Burana" et "La Maison de Bernarda Alba" : magistrale soirée de ballets

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 15/10/2015 à 14H38

https://videos.francetv.fr/video/NI_526710@Culture

Le ballet de l'Opéra-Théâtre de Metz présente du 16 au 18 octobre 2015 deux chorégraphies de Ralf Rossa : "La Maison de Bernarda Alba", œuvre du compositeur Peteris Vasks d’après l’ultime chef-d’œuvre de Garcia Lorca et "Carmina Burana", le tube de Carl Orff.

Le ballet de l'Opéra-Théâtre de Metz propose pour sa rentrée danse, une soirée qui présente deux chorégraphies de Ralf Rossa : "La Maison" de Bernarda Alba" et "Carmina Burana" de Carl Orff. La première œuvre plongera le public dans un huis clos qui se déroule dans l’Espagne des années 1930, tandis que la seconde célèbrera le retour du printemps, les plaisirs du vin, la bonne chère, le jeu et la luxure !

Reportage lors de la pré-générale : René Elkaim et François Carretier

https://videos.francetv.fr/video/NI_526706@Culture


Carmina Brurana : N°1 au hit parade des cantates

Cantates scéniques fondées sur des poèmes médiévaux, les Carmina Burana ont été composée par le Carl Orff entre 1935 et 1936. L'oeuvre aborde des sujets universels par des chants profanes pour chanteurs solistes et chœurs. Le mouvement le plus célèbre est le chœur initial O Fortuna, repris à la fin de l'œuvre. Maintes fois adaptée et reprise sous diverses formes, de nombreux artistes assument l'influence de cette oeuvre magistrale.

Christian Vander (batteur du groupe Magma) a revendiqué l'empreinte des Carmina Burana. Cette oeuvre originale et pleine de fougue est devenue un véritable tube dans le monde entier. La chorégraphie que propose Ralf Rossa s’appuie beaucoup sur la sensualité au travers de la musique. « c’est la joie de la danse », constate un danseur
Carmina Burana3 © France 3 / Culturebox

"La Maison de Bernarda Alba":  le huis clos des femmes

Cette œuvre est l’ultime chef-d’oeuvre de García Lorca, la Maison de Bernarda Alba donne à voir, sous la forme d’un huis clos, la violence d’une société verrouillée de l’intérieur que la passion fait voler en éclats. Sur le plateau, une grande table rectangle frappée par six femmes en noir qui évoque le rapport de force entre une mère castratrice et ses filles qui se rebellent. « On est dès le début dans quelque chose de bizarre et mystérieux », relate encore une danseuse.
"La Maison de Bernarda" chorégraphie Ralf Rossa

"La Maison de Bernarda" chorégraphie Ralf Rossa

© France 3 / Culturebox

Soirée ballets à l’opéra Théâtre de Metz du 16 au 18 octobre 2015
« Carmina Burana » : Cantate de Carl Orff
« La Maison" de Bernarda Alba » de Peteris Vasks Ballet pantomime d’après Federico García Lorca