Bouziane Bouteldja : du hip hop à la danse contemporaine

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 11/11/2016 à 18H01
le chorégraphe et danseur Bouziane Bouteldja présentait le 10 novembre sur la scène nationale Le Parvis à Tarbes, sa nouvelle création "Faux semblants".

le chorégraphe et danseur Bouziane Bouteldja présentait le 10 novembre sur la scène nationale Le Parvis à Tarbes, sa nouvelle création "Faux semblants".

© Culturebox / Capture d'écran

Le danseur et chorégraphe tarbais Bouziane Bouteldja a présenté son troisième et dernier spectacle "Faux semblants". La première a eu lieu ce 10 novembre au Parvis, scène nationale de Tarbes, là où la vie du jeune danseur de hip hop a basculé il y a une vingtaine d’années vers la danse contemporaine

Que de chemin parcouru pour Bouziane Bouteldja depuis ce jour où jeune danseur de hip hop, il pousse, au culot, la porte du Parvis à Tarbes. Un culot qui va le plonger dans l’univers de la danse contemporaine.   
 

Si je n'avais pas rencontré la scène nationale, je ferais peut être de la compétition, je serais devenu un technicien du hip hop, je ferais des battle comme beaucoup de jeunes de ma génération. En tous cas c'est clair, que ça a accéléré, ça a ouvert des portes que je n'aurais pas pu ouvrir seul.

Bouziane Bouteldja

Reportage : R. Cothias / E. Fillon / M. Delaunay

https://videos.francetv.fr/video/NI_849573@Culture

Oppression et émancipation

Au fil de ses créations, Bouziane Bouteldja cherche à résoudre une question : comment devenir ce que l’on est sans être obligé de jouer des rôles pour être accepté ou écouté ?

Sa première pièce "Altérité" exposait le droit à la différence. La deuxième "Réversible", en solo, dénonçait la soumission à l’ordre établi et les violences commises au nom de la morale et de la religion.

Dans "Faux semblants", le chorégraphe se questionne sur la façon dont la société demande aux individus d’être de plus en plus flexibles et séduisants. Comment chaque individu est suspendu au jugement de l’autre, et comment les représentations que chacun projette sur l’autre peuvent générer des stéréotypes et fausser la relation.

Bouziane Bouteldja et les danseurs de sa compagnie "Dans6t" devraient entamer dans les mois à venir une tournée avec cette nouvelle création.