La nouvelle création, “Bosque Ardora”, de la danseuse flamenco Rocío Molina plonge le spectateur au cœur de la forêt.

Dans sa dernière création, “Bosque Ardora”, la danseuse flamenco Rocío Molina se retrouve au milieu d’une forêt, incarnant un rôle entre la femme et l’animal. Tantôt chasseresse, tantôt victime, Rocío Molina délivre une danse bestiale au beau milieu de la forêt entourée par les arbres.

La danseuse bouscule les codes traditionnelles du flamenco en apportant une vision contemporaine. Maria Luisa Socota (directrice du festival flamenco de Toulouse) la décrit comme une danseuse “inclassable”, un “corps avec plusieurs corps à l’intérieur”. L’”enfant prodige” débute la danse à l’âge de trois ans. Elle en a treize lorsqu’elle rejoint le Conservatoire Royal de la Danse à Madrid et elle fonde sa propre compagnie de danse à dix-neuf ans. 

France 3 a rencontré la danseuse au festival de Flamenco de Toulouse. (Reportage France 3)

Bosque Ardora de Rocío Molina au Théâtre National de Chaillot

Découvrez la Minute du spectateur : en deux minutes, Numeridanse présente Rocío Molina

 
Découvrez un extrait de "Cuando las piedras vuelen" par Rocío Molina.
 
Bosque Ardora de Rocío Molina au Théâtre National de Chaillot

Distribution

  • Date 15 mars 2015
  • Durée 1h 15min
  • Genre Danse
  • Production 24 Images
  • Réalisation Luc Riolon
  • Auteur Rocío Molina Mateo Feijoo
  • Chorégraphe Rocío Molina
  • Compagnie Compagnie Rocío Molina
  • Costumes Josep Ahumada
  • Danseurs Rocío Molina, Eduardo Guerrero, Fernando Jiménez
  • Compositeurs Rosario « La Tremendita », Eduardo Trassierra, David Dorantes, Pablo Martín Caminero
  • Musiciens Eduardo Trassierra (guitare), José Ángel Carmona (chant et basse), José Manuel Ramos – « Oruco » (palmas et compas), Pablo Martín Jones (batterie et électronique), José Vicente Ortega (trombone), Agustín Orozco (trombone)
A lire aussi