Biennale de la danse à Lyon : "Gravité", la nouvelle création d'Angelin Preljocaj

Mis à jour le 28/09/2018 à 00H18, publié le 21/09/2018 à 18H28
"Gravité" d'Angelin Preljocaj

"Gravité" d'Angelin Preljocaj

© France 3 / Culturebox / capture d'écran

La 18e édition de la biennale de la danse se poursuit jusqu'au 30 septembre. Parmi les temps forts, la nouvelle création d'Angelin Preljocaj, présentée à Lyon en première mondiale. Une réflexion sur le rapport entre les corps et la gravité. Un subtile mélange de danse classique et contemporaine.

C'est l'une des créations très attendues de cette 18e biennale de la danse de Lyon. "Gravité" questionne la contrainte du corps. Un ballet qui mêle danse contemporaine et classique. A voir jusqu'au 24 septembre au TNP de VIlleurbanne puis du 3 au 6 ocotbre au Grand Théâtre de Provence.

Reportage : France 3 Rhône-Alpes : S. Adam / B. Metral / C. Tremosa / L. Cortial
Un ballet aux confins de la danse contemporaine et du classique. Des corps sculptés qui repoussent leurs limites, qui testent leur rapport à la gravité, à la légèreté et à la masse. C'est tout cela que mêle "Gravité" du chorégraphe Angelin Proljocaj. Sur scène, 12 danseurs et aucun artifice, juste le travail du danseur magnifié. Une préparation exigeante a été demandée aux artistes. Entre ancrage dans le sol et élévation, ce ballet traduit le paradoxe de la danse. "La danse classique cherche à s'émanciper de la gravité, à tel point que les danseurs veulent tellement s'élever qu'on en est arrivé à inventer ces fameuses pointes. Ce ballet est une articulation, une recherche qui fait le grand écart entre ces deux tendances, le classique et la danse contemporaine".