Le nouvel engouement des seniors pour la danse classique

Par J.M.Ogier, V. Gaget @Culturebox
Mis à jour le 10/03/2019 à 17H00, publié le 25/02/2019 à 17H12
Françoise, 80 ans pratique la danse classique depuis l'âge de 70 ans

Françoise, 80 ans pratique la danse classique depuis l'âge de 70 ans

© France 2 / culturebox

La danse classique que l'on croyait réservée aux ados et jeunes adultes attire de plus en plus de seniors qui voient dans sa pratique le moyen de rester en forme, souple et tonique. Rencontre avec des pratiquants passionnés qui, même à 70 voire 80 ans, font aussi le plein de confiance en soi.

Travelling avant dans une sallle habillée de miroirs et d'une barre. Un piano donne le tempo. On s'attend à voir travailler de futurs petits rats de l'Opéra. Seulement, ce jour-là Maïa Slupovski, 13 ans est de loin la plus jeune à travailler à la barre. Sa voisine Françoise a ...80 ans. Elle s'est mise à la danse à 70 ans insiste-t-elle à peine essoufflée : "C'est du cardio-training que l'on fait là". La voilà le pied dans la main levant la jambe à 45° et amenant la pointe de son chausson à l'horizontale de son épaule. Françoise n'est même plus très loin du grand écart, ce qui lui vaut l'admiration de Maïa.

Ancien médecin, Françoise Paillard ne peut que "prescrire" la danse classique pour les séniors :

La danse classique c'est bon pour le coeur, c'est bon pour les os, l'oreille interne, pour les muscles. c'est bon pour tout


Reportage : Valérie Gaget, J-M.Lequertier, P.Aziza, N.Lachaud

Pas évident de se regarder dans la glace

Agnès Faure enseigne le ballet depuis bientôt 50 ans. Elle voit arriver dans ses cours, de plus en plus de femmes de 40, 50 ou 60 ans. Des élèves qui la laissent admirative 

C'est pas évident à un certain âge de commencer la danse. C'est pas évident, non plus, de se mettre en tenue. C'est pas évident de se regarder dans la glace. Rien que pour ça c'est moi qui dit merci.

Les hommes à la barre

Plus surprenant, cet engouement pour la danse classique on le retrouve aussi chez les hommes. Dans un cours parisien réservé aux "grands débutants", 6 hommes en justaucorps font eux aussi de la barre. Le plus âgé explique :

Quand on fait le mouvement, les sensations qui viennent sont extraordinaires. Il se passe des choses émotionellement qui sont vraiment intenses.

Ces grands débutants progressent très vite. L'effet de la danse classique sur leur corps ne tarde pas à se faire sentir : plus grande souplesse, meilleure coordination des mouvements. Ils le reconnaissent, le plus difficile c'est l'équilibre mais c'est aussi la mémorisation des exercices. La danse fait aussi travailler la mémoire.

L'espoir des pointes

Au bout d'un an de pratique, certains et certaines pourront même enfiler les chaussons pointes, à condition qu'au niveau du cartilage il n'y ait pas de contre-indication. "Il faut qu'ils comprennent l'impulsion et la réception pour ne pas se faire mal" précise Lorena Lopez leur professeur.