Le Barbershop ou "musique chez le coiffeur" séduit la Folle journée

Par @Culturebox
Mis à jour le 01/02/2014 à 16H36, publié le 01/02/2014 à 14H13
Le Crossroads Quartet fait revivre la musique traditionnelle de l'Amérique du début du XXe siècle.

Le Crossroads Quartet fait revivre la musique traditionnelle de l'Amérique du début du XXe siècle.

© France 3 / Culturebox

Redécouvrir des styles de musique oubliés, c'est ce que permet notamment la Folle journée. Le Barbershop, musique apparue dans les salons de coiffure américains au début du XXe siècle a enthousiasmé le public nantais. Sur la scène, quatre gaillards, le Crossroads Quartet pour un grand moment d'émotion.

Reportage : D. Leroy / D. Le Mee / M. Magdeleine / M-C. Georgelin

https://videos.francetv.fr/video/NI_141863@Culture

Ils ressemblent plus à des joueurs de rugby qu'à des chanteurs de Blues et pourtant, sur la scène de la salle Hemingway, la magie opère. Le Crossroads Quartet, quatre gaillards du Sud des Etats-Unis, revisite les racines de la Black music. Jazz, blues, negro spirituals, des chants populaires qui peuplaient les arrière-salles des salons de soiffure dans l'Amérique du début du XXe siècle. Un style à part entière, le Barbershop disparu dans les années 30, qui revit dans une exploision d'énergie et d'émotion.

En 2009, le Crossroads Quartet a remporté le concours international de Barbershop music à Anaheim en Californie.