A Bastille, l'American Ballet danse "La Belle au bois dormant" dans sa version d'origine

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 07/09/2016 à 17H22
"La Belle au bois dormant" d'Alexeï Ratmansky à l'opéra Bastille 

"La Belle au bois dormant" d'Alexeï Ratmansky à l'opéra Bastille 

© Ula Blocksage /Opéra national de Paris

L'opéra Bastille accueille jusqu'au 10 septembre 2016 une reconstitution de "La Belle au bois dormant" par l'American Ballet Theatre. Cette fastueuse production, signée du chorégraphe Alexei Ratmansky, se veut au plus près de la version originelle imaginée par Marius Petipa en 1890 au Théâtre Mariinsky de Saint-Pétersbourg.

C'est une ouverture de saison majestueuse pour l'opéra Bastille de Paris. L'American Ballet Theatre présente "La Belle au bois dormant" dans une version historique Le chorégraphe russe Alexei Ratmansky qui s’inscrit dans une démarche de réhabilitation d'un patrimoine chorégraphique, a choisi de faire revivre le ballet dans sa version d'origine, celle de Marius Petipa. 

Reportage : V. Gaget / M. Benito / L. Crouzillac / B. Vidal 

https://videos.francetv.fr/video/NI_793519@Culture


Remonter aux sources du style académique

Inspiré du conte de Charles Perrault (1697), le ballet "La Belle au Bois Dormant" est une féerie sur pointes. Cette version est un retour aux sources pour le chorégraphe Alexei Ratmansky. Artiste russe en résidence à l’American Ballet Theatre depuis 2009, il s’est plongé dans les archives de l'oeuvre. Il a notamment épluché la correspondance entre Marius Petipa et Piotr Ilitch Tchaïkovski, l’auteur de la partition, analysé le système de notation du mouvement élaboré par Stepanov. 

Je crois au génie de Petitpa, il était vraiment le Shakespeare du ballet ! Par bonheur ses chorégraphies ont été transcrites par écrit , on ne peut pas être sûr à 100% que le ballet est identique à celui dansé la première fois, mais il en est aussi près que l'on pourrait l'imaginer

Belle au bois dormant2 © France 3 / Culturebox

200 interprètes internationaux et un français

Au milieu des 80 danseurs du ballet, Alexandre Hammoudi est le seul Français de la troupe. Il a dû apprendre à évoluer comme ces danseurs du XIXème siècleses, ses ancêtres. Une technique totalement différente de la danse enseignée aujourd'hui. 

C'est vraiment difficile et différent car il y a beaucoup de petits sauts, énormément de pas et c'est rès rapide.

Alexandre Hammoudi
Soliste à l'American Ballet Theater
Le danseur français Alexandre Hammoudi interprète le prince qui réveille Aurora d'un baiser magique 

Le danseur français Alexandre Hammoudi interprète le prince qui réveille Aurora d'un baiser magique 

© France 3 / Culturebox


Tous les décors et tous les costumes ont été conçus selon les modèles russes de 1921. Avec près de 200 artistes sur scène, ce ballet prend des allures de super-production.

La fin, elle aussi, reste inchangée : la princesse Aurore condamnée à dormir pendant cent ans suite à une piqûre au fuseau se réveillera sous l'effet magique d'un baiser princier et la sorcière pourra aller se recoucher !  
 

La sorcière de "La belle au bois dormant" est interprétée par un homme après de longues heures de maquillage

La sorcière de "La belle au bois dormant" est interprétée par un homme après de longues heures de maquillage

© France 3 / Culturebox