Kyliàn, Béjart et Robbins : fin de saison en apothéose à l'Opéra de Bordeaux

Publié le 30/06/2018 à 11H53
Kyliàn, Béjart, Robbins sont repris par le Ballet de l'Opéra de Bordeaux jusqu'au 6 juillet. 3 chorégraphes, 3 ballets, pour une soirée pleine de grâce et de volupté.

Kyliàn, Béjart, Robbins sont repris par le Ballet de l'Opéra de Bordeaux jusqu'au 6 juillet. 3 chorégraphes, 3 ballets, pour une soirée pleine de grâce et de volupté.

© France 3

Le Ballet de l'Opéra National de Bordeaux termine sa saison sur une note néo-classique avec trois grands noms de la danse : Jiří Kylián, Maurice Béjart et Jerome Robbins. Trois chorégraphies au cours d'un seul et même spectacle, à découvrir jusqu'au 6 juillet.

Ces soirées présentées au Grand-Théâtre de Bordeaux se déroulent donc au rythme de trois ballets cultes, "Petite mort" de Jiří Kylián, "Le Chant du compagnon errant" de Maurice Béjart et "Concert (ou les malheurs de chacun)" de Jerome Robbins. Un programme alléchant pour un spectacle d'une heure et demie durant lequel les corps se mélangent avec grâce, volupté et même avec humour. 

Reportage : M. Neuville / L. Cagnato / B. Chague / I. Rougeot

https://videos.francetv.fr/video/NI_1259127@Culture

"Petite Mort" de Jiří Kylián

Le Ballet de l'Opéra National de Bordeaux a déjà repris plusieurs fois "Petite Mort". Sur scène, six hommes et six femmes se laissent porter par les concertos pour pianos de Mozart que le chorégraphe affectionne particulièrement. Les danseurs et les danseuses se défient, se désirent et se séduisent. Leurs corps se confondent jusqu'à l'extase, celle que l'on qualifie parfois de "Petite mort" lors de l'acte sexuel.
"Petite mort", un ballet sensuel de Kyliàn

"Petite mort", un ballet sensuel de Kyliàn

© France 3

"Le Chant du compagnon errant" de Maurice Béjart

"Le Chant du compagnon errant" a été composé et écrit par Mahler. L'histoire oppose un héros romantique épris de liberté et son double, le Destin implacable. Sur scène, deux personnages, deux danseurs transmettent des émotions d'une rare intensité. Ce ballet a été créé en 1971 par Rudolf Noureev et Paolo Bortoluzzi.
 

"Le chant du compagnon errant". Chorégraphie, Maurice Béjart

"Le chant du compagnon errant". Chorégraphie, Maurice Béjart

© France 3

"Le Concert" de Jerome Robbins

La soirée proposée par le Ballet de l'Opéra National de Bordeaux se termine sur une note rieuse et drôle avec le "Concert" de Jerome Robbins, le chorégraphe notamment du mythique "West side story". Ici, il porte un regard humoristique sur le monde du spectacle, en imaginant un concert et son public. Une parodie haute en couleur et jubilatoire. 
Ce spectacle "Kyliàn, Béjart et Robbins" est coproduit par l'Opéra de Limoges où il sera présenté en février 2019. En attendant, rendez-vous au Grand Théâtre de Bordeaux jusqu'au 6 juillet.