"Casse-Noisette" à la sauce chinoise en unique représentation à Cannes

Par @Culturebox
Mis à jour le 17/12/2016 à 16H38, publié le 17/12/2016 à 16H35
"Casse-Noisette" par le ballet national de Chine 

"Casse-Noisette" par le ballet national de Chine 

© Ballet National de Chine

Le Ballet National de Chine a choisi Cannes pour la première et unique représentation française de ce grand classique du répertoire mis en musique par Tchaïkovski. Un "Casse-Noisette" teinté d'exotisme qui se veut une vitrine du folklore chinois. A découvrir ce soir, samedi 17 décembre, au Palais des festivals et des congrès.

Marc Brucker et Denise Delahaye ont assisté aux dernières répétitions.

https://videos.francetv.fr/video/NI_878505@Culture

La musique de Tchaïkovski est bien là, à la note près. Elle est interprétée par l'orchestre de la compagnie.
En revanche, l'histoire imaginée par Hoffmann et la chorégraphie ont été grandement revisitées : ce "Casse-Noisette" à la pékinoise se déroule à la veille du Nouvel an chinois et l'héroïne est une petite chinoise qui ne s'appelle ne s'appelle plus Clara mais Yuanyuan.

Fusion des cultures 

Créé en 2001 par le Ballet National de Chine, le ballet a été remonté en 2010 avec de nouveaux décors et une chorégraphie remaniée. C'est cette version qui est montrée ce soir à Cannes : une curieuse fusion des cultures occidentales et orientales où le ballet classique côtoie les danses traditionnelles chinoises, avec leur cortège de cerf-volants et de porcelaine. Sans oublier les signes astrologiques chinois et le symbole de la longévité. 
70 danseurs, 270 costumes, une vingtaine de changements de décors et d'ambiances... C'est ce qu'on appelle du grand spectacle. Lors de sa première, en décembre 2011 à Pékin, le ballet fut accueilli avec beaucoup de succès. 
"Casse-Noisette" par le Ballet National de Chine 

"Casse-Noisette" par le Ballet National de Chine 

© Ballet National de Chine

A travers l'Histoire du ballet, certaines oeuvres contiennent la féérie qui fait le bonheur des enfants. Parmi ceux-ci, mon ballet favori est "Casse-Noisette". L'innocence des enfants et la retranscription de la féérie du Nouvel an forment ensemble une harmonie parfaite. La version chinoise de "Casse-Noisette" a pour objectif de présenter la fête du Nouvel an chinois à l'aide d'éléments originaux typiques, tout en utilisant le vocabulaire propre au ballet."

Feng Ying
Directrice du Ballet National de Chine

Fondé en 1959, le Ballet National de Chine reste aujourd'hui la seule compagnie de danse d'Etat de la République Populaire. Son objectif premier est la préservation des répertoires chinois et occidental classiques. La compagnie attache également beaucoup d'importance aux ballets contemporains, comme "Sérénade" de Balanchine, "Concerto" de Kenneth MacMillan ou "Trois préludes" de Ben Stevenson. 

Ses danseurs sont pour la plupart issus de la Beijing Dance Academy, après un cursus d'études de 8 ans. Considérés comme des interprètes d'exception, ils sont souvent primés dans les concours internationaux. Depuis 2009, la compagnie est dirigée par Feng Ying, une ancienne danseuse du Ballet National, qui a notamment passé une année à l'Opéra National de Paris, durant laquelle elle a étudié avec Maurice Béjart et Rosella Hightower.