Biennale de la danse de Lyon : Villeurbanne prépare déjà le défilé

Publié le 13/01/2018 à 10H29
Les Villeurbannais étaient nombreux à l'inscription du prochain défilé de la Biennale de la danse de Lyon (16 septembre 2018)

Les Villeurbannais étaient nombreux à l'inscription du prochain défilé de la Biennale de la danse de Lyon (16 septembre 2018)

© France 3 / Culturebox

Les habitants de Villeurbanne se préparent déjà pour le défilé de la Biennale de la danse de Lyon. Un rendez-vous citoyen, festif et collaboratif mené cette année par le chorégraphe Sigué Sayouba qui se tiendra dans les rues de Lyon le 16 septembre. Le thème de l'édition 2018 est "La Paix", tout un symbole pour la commune ouverte au métissage.

Comme tous les deux ans, ils sont là, bien présents : aucun d'eux ne voudrait rater les premiers ateliers de répétition pour le défilé de la Biennale de la Danse.  A Villeurbanne, commune mitoyenne de Lyon, la motivation est chaque fois renouvelée. Le coup d'envoi a été donné aux ateliers Frappaz, sous la houlette du chorégraphe Sigué Sayouba. 

Reportage : V. Benais / A. Jacques / V. Bonnier

https://videos.francetv.fr/video/NI_1160645@Culture


De longs mois de préparation, conception de costumes et décors les attendent mais ils sont plus motivés que jamais, car ce qui domine dans le groupe de Villeurbanne, c'est l'esprit de fête, de partage et la volonté de créer un projet commun. 

Villeurbanne c'est les couleurs de peau, mais c'est aussi les couleurs dans la tête. C'est une ville où tout le monde est différent et tout le monde est ensemble

Patrice Papelard
Directeur artistique des Ateliers Frappaz
Comme tous les autres groupes de l'agglomération lyonnaise, celui de Villeurbanne devra faire coïncider la chorégraphie avec le thème imposé de l'édition 2018 : "La Paix".

Je suis fier d'y être, ça me plait beaucoup, même chez moi je n'ai jamais vu ça

Haraouna Ouili
Foyer des Jeunes Travailleurs Le Totem

L'inscription est ouverte à tout le monde, sans aucune distinction, seule exigence : l'enthousiasme et le sourire.  


Affiche défilé biennale © DR